Mon automne littéraire en cinq autrices

Cet automne, la rentrée littéraire est très fournie et diversifiée. Ayant eu l’occasion de lire plusieurs nouveaux ouvrages dans les dernières semaines, j’aimerais vous proposer mes préférés, tous écrits par des autrices. 

Cœur Vintage de Émilie Bibeau, Éditions Cardinal, 19,95$

Dans ce court livre à tendance autofictionnelle, Émilie Bibeau nous partage des chroniques écrites à l’origine pour l’émission de radio Plus on est de fous, plus on lit. Drôles et rafraichissants, ces récits mettant en scène une jeune femme célibataire sont remplis de références littéraires. Un livre charmant qui nous fait espérer d’autres parutions de celle qu’on connait d’abord comme comédienne. 

La fille de la famille de Louise Desjardins, Éditions Boréal, 21,95$

Dans La fille de la famille, on rencontre une héroïne qui grandit dans les années 1960-1970 avec trois frères. Tentant de trouver sa place et son indépendance dans un monde archaïque ou elle n’a pas le droit de faire un prêt par elle-même, la jeune protagoniste nous offre un portrait surprenant et touchant de son époque.

Maquillée de Daphnée B., Éditions Marchand de feuilles, 19,95$

Daphnée B. est une poète et traductrice assumant complètement sa passion pour les cosmétiques. Dans cet essai, elle se penche sur l’univers du maquillage et de la beauté. Entre des exemples de l’influence énorme de l’industrie, des réflexions féministes et une écriture maitrisée, Maquillée est un livre instructif à lire absolument. 

Nos forêts intérieures de Julie Dugal, Éditions Marchand de feuilles, 24,95$

Une femme à la vie rangée entre maison, famille et mariage se remémore le sentiment de liberté ressenti dans sa jeunesse alors qu’elle vivait en campagne. Les journées à explorer les bois, la nature fascinante qui ne cessait de l’émerveiller et les moments passés avec sa cousine Karine. Maintenant en banlieue et malheureuse, elle désire initier ses filles à ce monde qui l’a fait grandir, avant que la routine ne l’enferme complètement. Un roman magnifique sur l’imagination de l’enfance et les standards de l’âge adulte. 

Publicité

Une enquête de Loveday & Ryder : Le corbeau d’Oxford de Faith Martin, Éditions Harper Collins, 24,95$

Je triche ici pour vous parler d’un livre paru plus tôt cette année. Dans ce roman parfaitement british et rétro, une jeune stagiaire de la police d’Oxford est appelée à assister un vieux coroner pointilleux pour revoir une affaire mal bâclée il y a cinq ans de cela. Alors qu’un jeune jardinier sans histoire meurt violemment et qu’un riche bourgeois reçoit des lettres de menaces, l’ingéniosité de Trudy Loveday et le flair indéniable de Clément Ryder les aideront à démêler les apparences de la vérité. Mystérieux, pas trop violent et hautement divertissant, ce roman se déroulant en 1960 est une excellente manière de se changer les idées. Le second livre du même duo Un pique-nique presque parfait est déjà paru également. 

Et vous, quels sont vos coups de coeur littéraires de l’automne?

Bonne lecture!

1 réflexion sur “Mon automne littéraire en cinq autrices”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page