Merci, doux novembre

Ça y est madame Citrouille et ses amies les confiseries sont bel et bien derrière nous. Que peut-on encore espérer de cette période de l’année où pratiquement la seule chose qui figure au calendrier est une vulgaire rotation de l’aiguille, nous rappelant bien vite la noirceur sous le coup de 16 heures?

Pour moi, l’automne rime avec un besoin imminent de réconfort. Du corps, de l’esprit, de l’âme. Le temps frisquet, les arbres dénudés, les jours qui raccourcissent, le besoin de sommeil qui s’étire. Novembre, ta noirceur se pointe le bout du nez de plus en plus tôt. Tu me rappelles d’en profiter. Tu me rappelles de t’apprivoiser. Je te dis donc merci, novembre. Malgré des années de haine envers toi – tu n’étais que lugubre et inintéressant – je t’ai redécouvert une vocation. Recharger mes batteries avant la lutte hivernale.

D’humeur morose, un brin solitaire, envisageant le week-end avec abattement? Je comprends. J’ai pensé te partager deux activités qui te feront du bien, j’en suis certaine. Ce sont mes deux combos préférés pour te donner un second souffle au courant du mois des morts.

Trotte, sirote

J’adore marcher. Je trouve que ça libère l’esprit. Ça permet de faire le vide tout en faisant le plein. Si tu as la chance d’habiter dans la nature, fais des réserves d’air pur et laisse le bruit des feuilles craquer sous tes pieds. Permets-toi de te reconnecter avec l’essentiel. La marche est accessible et bénéfique à tous les niveaux; elle permet entre autres de libérer les hormones par excellence du bien-être. En plus d’abaisser le niveau de stress, on y sécrète des endorphines, un antidouleur naturel!

Plutôt urbaine? Enfile ton pull chaud et ton foulard préféré et va découvrir un nouveau quartier. Observe les passants et les jolis cafés, l’architecture des édifices que tu ne remarques jamais. Porte attention aux murmures des couples, comme aux rires des enfants. Contemple les graffitis aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Publicité

Une balade en ville est une belle occasion d’élargir ta connaissance des joyaux urbains. De découvrir les secrets bien gardés de ta cité. Te balader un dimanche morne sans pression pour explorer un nouvel horizon, ou retourner à tes spots préférés, à toi de décider. Fais un arrêt au bistro le plus confortable du quartier, les joues rougies par l’air frais. Goûte au délice d’automne qui te fait de l’œil derrière le présentoir. Sirote lentement ta boisson chaude de prédilection. Fais de ce mois ton immunisation. Dis merci à novembre pour sa clémence.

Cuisine, chantonne

Tu as la journée devant toi et il pleut à boire debout? Ne reste pas là à te morfondre et à jongler avec tes démons intérieurs. Fais des réserves de ton potage favori. Joins l’utile à l’agréable en faisant jouer ta musique «bonheur». Enfile ton tablier et hop te voilà sur la bonne voie. Chantonne ton air préféré, ça permet de décrocher. Cuistot néophyte ou as de la cuisine, il ne s’agit que d’y mettre un peu de cœur, une touche de muscade et tu auras bien vite un chaudron fumant. Fais preuve de créativité, cuisiner est sans doute l’une des activités les plus réconfortantes. Ça embaume la maisonnée, satisfaction garantie et frigo regarni!

Novembre, merci de me rappeler que tu es la virgule bien placée entre l’effervescence estivale et la rigueur hivernale. Que tu n’es pas simplement synonyme de déprime. Tu peux aussi rimer avec un dimanche cocooning. Faire des réserves de self-care n’est jamais un luxe avant de foncer droit devant sur décembre. Merci novembre, ta douceur cendrée s’invite et je nous donne rendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page