Quelques pas vers soi

La vie file à toute allure et on manque parfois de temps pour aller à la rencontre de soi. Par rencontre de soi, j’entends de remettre en question ce qu’on intègre et assimile, souvent à notre insu, de l’environnement dans lequel on évolue. Chaque jour, des milliers d’informations nous sont transmises par notre famille, nos collègues, nos amis, la télévision, internet, la radio, la publicité… Or, il est parfois difficile de faire le tri au travers de ce flot de faits, d’opinions, de suggestions. Que reste-t-il à la fin de la journée de notre expérience personnelle?

Un temps pour soi

C’est pourquoi il faut délibérément choisir de faire un pas de recul lorsque le tsunami déferle. Cela peut être de se questionner sur un choix à faire en revenant à nos valeurs personnelles. Suis-je obligée de faire comme madame Unetelle? Cette activité rencontre-t-elle mes intérêts? Cette opinion est-elle la mienne ou ai-je peur du jugement?

Prendre un temps pour soi signifie adopter une position d’observateur avant d’accepter ou de tenir pour acquise une proposition sociale. Cela demande parfois de dire non, pour mieux explorer; cela exige du courage à certains moments, pour briser une tendance qui ne nous convient plus. Cela demeure un exercice d’auto-analyse qui ne peut se faire qu’en l’absence de brouhaha et d’influences multiples.

Submergée par les informations pullulantes de part et d’autre, le flot d’opinions des uns et des autres, arrête-toi un moment. Fais demi-tour. Prends une bouffée d’air. Plonge-toi dans un bain. Écris, médite. Sirote un breuvage chaud. Et surtout, observe ce qui monte en toi sans juger. Prends une pause pour te retrouver, ne serait-ce qu’un quart d’heure dans la journée.

Renoncer et se faire confiance

Les petits pas vers soi sont plus importants que toutes les routes parcourues à contresens. Non seulement parce qu’ils nous permettent de nous connecter à nous-mêmes pour mieux aller vers l’autre par la suite, mais surtout parce qu’ils augmentent notre confiance en soi. Renoncer à ce qui ne nous convient plus peut être vertigineux. C’est aussi une des seules façons de tendre vers l’harmonie intérieure. J’ai toujours dit oui à ci, alors que cela me déplaît au plus haut point…que va-t-il arriver si je refuse, déçois, déstabilise cette fois?

Publicité

Et si je laissais aller cette liane désormais désuète pour en trouver une plus solide?

Renoncer, c’est aussi faire des deuils. Accepter d’aller vers un soi plus grand plutôt que s’accrocher à de « mauvaises habitudes » connues et « confortables ». Quand la vie va à un rythme effréné, il est parfois plus simple de reproduire ce qu’on sait déjà, d’adopter un mal connu, d’imiter ce que l’on voit autour de soi. Prendre une pause et se retirer en soi, c’est aussi mieux choisir. Prendre son courage à deux mains, oser changer. Chercher des réponses en soi avec la raison, mais la part essentielle d’intuition. Quelques pas vers soi, c’est écouter l’enfant en soi avec la sagesse d’un adulte.

« Révisez les croyances que vous avez acceptées jusqu’à maintenant et demandez-vous si elles sont en accord avec vos valeurs. »

Chemine à petits pas, à ta rencontre, sur des sentiers inconnus. Je te souhaite de te perdre moins longtemps, et sache que chaque jour tu apprends à accorder ton rythme à qui tu es vraiment. Chaque détour permet de mieux te connaître. Aujourd’hui, prends le temps d’arrêter au milieu du chaos pour observer le paysage en dedans comme devant. Et repars, plus consciente de tes choix. Quelques pas vers toi et ce en quoi tu crois.

1 réflexion sur “Quelques pas vers soi”

Répondre à Elianne Boisvert Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page