Entrevue : Paupière dévoile son nouveau vidéoclip

Après 3 extraits parus au cours des derniers mois, on attendait avec impatience le nouveau EP de Paupière, Jettatura, une nouvelle proposition synth-pop efficace. À l’approche de la sortie officielle ce vendredi 4 octobre, le groupe formé d’Éliane Préfontaine, Julia Daigle et Pierre-Luc Bégin nous offre son nouveau vidéoclip pour la pièce Humble entente, une dédicace aux amitiés. Réalisé par Jérémie Saindon et Soleil Denault, le clip met en scène les trois musiciens dans une atmosphère s’inspirant des films d’horreur italiens des années 70.  Enlèvement et rituels teintent cet univers inquiétant et intrigant, qui donne le ton à Jettatura, dont le lancement aura lieu le 24 octobre prochain à l’Esco. On a profité de cette sortie pour poser quelques questions au groupe sur ce nouveau clip et sur ce plus récent EP.

Boucle Magazine : Encore une fois, pour le clip d’Humble entente, vous offrez une vision cinématographique intrigante avec une réalisation signée Saindon & Soleil, qui se sont d’ailleurs inspiré des films d’horreur italiens des années 1970. L’idée du rite de passage est au centre de la proposition. Comment le concept est-il venu ?

Paupière (Pierre-Luc) : En fait on a laissé le champ libre à Jérémie et Soleil et c’est eux qui nous sont arrivés avec cette idée. Nous souhaitions depuis quelque temps collaborer avec eux et puisqu’on aimait déjà leur esthétique on a laissé libre cours à leur inspiration.

BM : Teintées de contrastes, tant dans les rythmes que dans les textes, les pièces du nouveau EP semblent à la fois faire l’observation du passé et du monde moderne, une idée qui s’accentue avec son nom, qui réfère à une croyance datant de plusieurs siècles. D’où vient l’intérêt pour ce thème ?

P : À la base, l’idée même de la musique est de sous-entendre un message à l’aide d’un médium (langage) plus libre d’interprétation que les mots. La définition de Jettatura étant de jeter un sort par le regard, il est facile de faire un lien avec la musique. Il est alors possible de croire que l’on jette aussi un sort à l’aide des rythmes et des mélodies de nos chansons.

Publicité

BM : Toujours très imagée, chacune de vos chansons a son histoire. Si vous aviez à décrire la trame narrative que sous-tend Jettatura, quelle serait-elle ?

P : Le début de l’âge adulte ! L’insouciance qu’on laisse derrière pour la nouvelle génération, mais aussi le retour, ou en fait le début d’une nouvelle naïveté désormais intentionnel.

BM : En plus de la musique, chez Paupière, il y a aussi l’expérience scénique. À quoi peut-on s’attendre des spectacles de lancement qui auront lieu prochainement ?

P : Dévouement, don de soi, prise de risque, éclat de rire, danse lascive, regard complice, sueur, élan d’amour et pourquoi pas… Public ravi !

Le EP Jettatura sera disponible ce vendredi 4 octobre sous Lisbon Lux Records sur toutes les plateformes, et le lancement montréalais aura lieu le jeudi 24 octobre prochain. Tu pourras également voir le groupe prochainement aux lancements de Québec et Sherbrooke. Abonne-toi à leur page Facebook pour tous les détails !

Publicité

Photo de couverture : Paupière, crédit : Mathieu Fortin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page