Rétrospective : les meilleurs albums de 2018

Étant à la mi-février, on peut dire que l’année 2019 est déjà bien entamée. En regardant 2018 dans le rétroviseur, je remarque que plusieurs albums issus de cette dernière année ont marqué mon esprit ainsi que celui du public. Je vous propose donc mes coups de cœur en matière de musique de cette année qui vient de se terminer, simplement parce que la musique est ma plus grande passion. Je pourrais en parler pendant des heures sans jamais m’en lasser (et ce n’est que peu dire!). Les albums évoqués ci-bas sont tous classés parmi les meilleurs de 2018 selon plusieurs sources de renom, c’est d’ailleurs en épluchant celles-ci que j’ai découvert quelques-uns d’entre eux.

*La liste n’est pas déclinée en ordre de préférence*

IDLES – Joy as an Act of Resistance

Définitivement une de mes découvertes de l’année. Ce band punk rock de Bristol a tout de suite retenu mon attention par ses rythmes agressifs qui déménagent. Le 2e album du groupe propose des textes politiquement engagés, agrémentés d’une touche d’humour grinçant. Ça garroche, c’est in your face et j’ajouterais que plus on l’écoute, plus on l’adopte. Par ailleurs, la voix du chanteur Joe Talbot est particulièrement accrocheuse et agréable à l’oreille. Et que dire de l’illustration sur la pochette! Elle ne me donne qu’une envie : faire le party avec ses protagonistes, qui semblent appartenir à une autre époque. Si vous êtes moindrement fan du genre punk, laissez-vous séduire par ce petit bijou.

Parquet Courts – Wide Awake!

Je crois que celui-ci est mon favori de la liste. Doté d’un son et de mélodies qui font immédiatement sourire, ce LP rappelle l’époque faste du rock et donne l’impression d’être directement téléporté dans les années 70. Wide Awake! fait partie de ces chefs d’œuvre auxquels on peut attribuer la qualité convoitée d’être excellent du début à la fin. On dénote les prouesses de leurs textes engagés tout en se laissant littéralement aspirer dans un tourbillon de fun grâce à leurs instrumentaux festifs et tous plus entraînants les uns que les autres. Je peux vous garantir que cet album passera à l’histoire comme étant l’un des meilleurs du genre punk/indie rock de cette décennie. Vous n’avez d’autre choix que de l’écouter et vous en délecter!

The Voidz – Virtue

Décidément, il y a de tout sur Virtue! On a ici affaire à un étalage étonnant de styles, chaque chanson arborant sa propre identité. En effet, le nouveau groupe du chanteur de The Strokes, Julian Casablancas, présente un 2e album excentrique, jonglant entre rock psychédélique, pop, new wave et garage rock. Ce record est le seul de ma liste qui ne revient pas dans chacun des palmarès de l’année que j’ai consulté, malgré qu’il ait timidement réussi à se tailler une place dans certains d’entre eux. Par contre, il s’écoute facilement de par son audacieux éclectisme et il fait régulièrement partie de ma playlist depuis que je l’ai découvert. Il mérite donc amplement une mention dans mon top. Petit clin d’œil à la pochette et son esthétisme des années 80, j’adore!

Publicité

Kanye West & Kid Cudi – KIDS SEE GHOSTS

Ici, je me dois d’abord de mentionner que je suis une énorme adepte de rap, plus précisément de old school. Ainsi, je suis très difficile et sélective en ce qui a trait au nouveau rap, puisque je trouve que la plupart du temps, on nous sert du réchauffé, très peu de recherche artistique et peu de profondeur en général. C’est par contre loin d’être le cas pour KIDS SEE GHOSTS. Cet album d’à peine 7 titres impressionne par son côté expérimental, sombre et poétique. On y retrouve un Kanye West lucide et groundé, chose qu’on n’avait pas vue de sa part depuis des lustres. Kid Cudi y est également dans une forme remarquable. On a même droit à un featuring de Yasiin Bey (Mos Def)! L’addition de ces facteurs donne lieu à du matériel d’une grande finesse qui vaut le détour. Très beau artwork sur la pochette également.

Pusha T – Daytona

Daytona est une production de nul autre que Kanye West, ce qui est presque un gage d’excellence en soi. Qu’on se le tienne pour dit – M. West est sans l’ombre d’un doute l’un des meilleurs en la matière et il en fait une fois de plus la démonstration sur cet album. Le travail instrumental y est raffiné tout en étant brutal et mémorable (mention spéciale à celui des pièces The Games We Play et Come Back Baby – wow!), les textes crus et authentiques. De surcroît, le delivery du rappeur est impeccable. Après plusieurs années sans activité notable, c’est un coup de circuit pour le vétéran Pusha T! 

Kali Uchis – Isolation

Un album R&B aux multiples facettes et influences qui figure bien haut perché dans tous les palmarès des meilleurs albums de 2018, et avec raison. On peut entendre la jolie voix de Kali Uchis sur des sonorités latines, pop, funk, soul, électro, hip-hop et j’en passe. On observe également l’apparente aise avec laquelle la chanteuse navigue de genre en genre. C’est très groovy tout en demeurant ambiant, feutré et facile d’approche. On a ainsi droit à un produit léché qui démontre beaucoup de caractère. Du bonbon pour les oreilles!

En terminant, si jamais vous êtes intéressés à lire d’autres articles dans le genre, laissez-moi savoir dans les commentaires le(s) sujet(s) de palmarès que vous aimeriez que je vous concocte. Étant une grande mordue de musique, répéter cet exercice me fera plus que plaisir! J’espère vous avoir fait découvrir les nouveaux membres de votre playlist 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page