La Saint-Valentin, une fête has been ou still trendy ?

Ah….La Saint-Valentin cette fête aimée ou détestée ! Aimée parce que pour certains c’est l’ode au couple, à l’amour, à la sensualité. Détestée pour d’autres parce que notre société en a fait une fête d’un quétainisme consommé avec ses roses en plastique et ses chocolats cheaps aux cerises.

On dirait qu’il y a trois écoles de pensées : il y a ceux qui crient haut et fort que l’amour se cultive au quotidien, que l’on doit se montrer amour et respect tous les jours, pas juste le 14 ! Il y a ceux qui aiment ça la Saint-Valentin… Ces gens-là s’achètent des cartes, se font un souper spécial et aiment se brûler la langue avec des petits cœurs à la cannelle. Les rangées du Dollorama sont rouges de fleurs en plastique, de gugusses en forme de cœur, et ce, depuis le lendemain du jour de l’an. Alors je me dis ça doit bien être important pour du monde ! La troisième école de pensée que je remarque depuis plusieurs années c’est la Saint-Valentin en famille. Fêtée en famille avec les enfants c’est l’amour souligné sur un sens plus large que le couple, élargi à la famille.

On va se le dire, c’est bon pareil des cœurs à la cannelle.

Ce que je retiens de ça c’est que peu importe de quelle école de pensée vous venez, on peut-tu vraiment juger ça? Je pense que non. Laissez les gens qui se garrochent au Jean Coutu acheter des chocolats dans des boîtes en forme de cœur vivre leur trip. Ceux qui s’achètent des déshabillés et qui les portent juste avant d’aller manger au Pacini sur leur 31 aussi. Pis les petites familles qui sont peut-être cassées, qui mangent chez eux pour sauver du resto pis des frais de gardienne et qui font le choix de souligner cela en famille avec une petite fondue au chocolat, eux autres aussi laissez-les vivre ça à leur façon.

On ne peut pas être un «hater» de la fête de l’amour . Pourtant j’ai souvent entendu des gens en discuter entre eux comme s’il y avait un code obligatoire. Finalement à chacun sa façon, à chaque couple, famille, cercle d’amis, même aux équipes de travail qui décorent le bureau ! On peut-tu vraiment trop souligner l’amour dans notre société ?

Publicité

Si cette image de branchages et lumières vous touche, imaginez le « je t’aime » que vous allez peut-être dire à quelqu’un qui vous est cher…

Lorsque j’étais éducatrice, je travaillais les sentiments et l’empathie avec les touts petits qui m’étaient confiés. Ils adoraient voir le local décoré et on parlait et on regardait les photos de leurs familles et de leurs amis et on posait des gestes ou on dessinait pour ceux qui étaient spéciaux pour eux. La Saint-Valentin devenait un prétexte pour leur enseigner des habiletés sociales.

Moi à la Saint-Valentin, ma journée va rassembler à toutes les autres journées de l’année, mais je vais la souligner comme je le veux et dire à ceux qui me sont chers que je les aime ! De quelle façon ? Avec un plat cuisiné, un câlin ou autre. Peu importe, cette journée sera belle, car j’aime et je me sens aimée et ça, aucune rangée du Dollorama ne peut le brimer ou le rehausser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page