Réduire son empreinte écologique loin de la ville (volet nourriture)

De plus en plus de gens veulent réduire leurs déchets et leur empreinte écologique. Toutefois, les citadins ont l’avantage d’avoir des boutiques de vrac et de produits écologiques plus accessibles afin de faciliter leur transition. Que faire si vous habitez loin des épiceries et commerces zéro déchet, mais voulez tout de même réduire le contenu de votre poubelle ? Voici mes petits trucs. 

Adoptez les paniers biologiques d’Équiterre

Dans un précédent article, je vous ai déjà parlé de mon amour pour les paniers de légumes biologiques des fermiers de famille. Ces paniers de produits frais, locaux, biologiques et peu emballés sont offerts par des fermiers de plusieurs régions du Québec. Visitez le site d’Équiterre pour adopter ces merveilleux légumes et herbes fraiches plusieurs mois par année. 

Privilégiez les petits commerces alimentaires plutôt que les grosses épiceries

S’il y en a près de votre domicile, optez pour les boulangeries, boucheries, fromageries et autres commerces alimentaires spécialisés pour vos achats. En plus d’encourager des petites entreprises locales, ceux-ci sont souvent moins réticents à mettre vos achats dans vos contenants réutilisables tels que des sacs à pains et autres petits plats.  Si vous allez à l’épicerie, recherchez les produits faits au Québec. 

À l’épicerie , munissez-vous des essentiels.

Pour les fruits et légumes, choisissez en priorité ceux qui ne sont pas emballés et transportez-les tout nus ou dans des petits sacs en filet. Si les options sans emballage ne sont pas possibles, optez pour ceux qui sont recyclables comme la pellicule plastique. Évitez le styromousse.

Aux comptoirs de charcuterie, fromagerie et mets cuisinés, n’hésitez pas à demander à ce que vos aliments soient mis dans vos contenants. C’est souvent aux comptoirs du poisson et la viande que vous aurez plus de difficulté à faire accepter vos contenants, mais tentez le coup.

Publicité

Pour les breuvages, recherchez les gros contenants ou ceux qui sont consignés.

Éloignez-vous des petits formats individuels suremballés. Achetez plutôt un 2 litres de jus en carton que vous transviderez dans des gourdes lavables. Pour les liqueurs, eaux pétillantes et boissons alcoolisées, adoptez les contenants avec une consigne.  Certaines entreprises québécoises comme Riviera et La Pinte offrent même des bouteilles de lait consignées. 

De manière générale, buvez plus d’eau pour limiter la consommation d’autres boissons. 

Recherchez les aliments moins transformés et frais.

Plus un aliment est transformé, plus il sera emballé et rempli d’additifs. Achetez les aliments frais ou dans leur forme première et cuisinez davantage. Vous obtiendrez des options santé, plus écologiques et savoureuses. 

Réduisez au maximum le gaspillage alimentaire

Trop de nourriture se retrouve dans nos poubelles ou notre compost. Surveillez bien votre frigo, cuisinez les aliments défraichis et donnez une deuxième vie aux épluchures et feuillages de vos fruits et légumes. Pour des trucs et idées recettes à ce sujet, visitez Chic frigo sans fric.

Et vous, comment réduisez-vous vos déchets?

Publicité

2 réflexions sur “Réduire son empreinte écologique loin de la ville (volet nourriture)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page