CHRONIQUE CINÉMA : technologies et dystopie

On constate que, depuis de nombreuses années, plusieurs cinéastes se sont questionnés sur le rapport entre les technologies et l’humain. De nos jours, avec le développement constant de l’intelligence artificielle et des nouveaux appareils informatiques toujours plus performants les uns que les autres, on se demande jusqu’où tout cela pourrait aller. Voici donc quelques recommandations qui pourraient vous faire réfléchir sérieusement sur la question.


Publicité

Black Mirror (Charlie Brooker, Royaume-Uni, 2011 – aujourd’hui)

Cette série dont vous avez probablement entendu parler vaut le déplacement! On y met en vedette diverses technologies présentes dans notre société. Cependant, on extrapole les capacités de celles-ci afin que, bien souvent, elles aient un caractère destructeur. Les quatre saisons sont toutes aussi réussies les unes que les autres! Je dois cependant mentionner que leur nouvel épisode Bandersnatch est intéressant dans sa forme (le spectateur choisit les actions du héros), mais le récit ne rend pas justice à ce que Black Mirror nous propose habituellement…

Bande-annonce par ici!

Disponible sur Netflix.

Publicité


Ex Machina (Alex Garland, Royaume-Uni, 2015)

Ce long-métrage allie de manière très habile l’intelligence artificielle à un univers anxiogène et envoûtant. On y retrouve donc un duo d’hommes qui découvriront peu à peu que ce qu’ils croyaient être uniquement une machine s’avère être en réalité un phénomène beaucoup plus complexe. Ex Machina saura alimenter votre réflexion concernant l’IA… et peut-être même, vous effrayer un peu.

Bande-annonce par ici!

Disponible sur Netflix et dans tout bon Superclub.



Her (Spike Jonze, États-Unis, 2013)

Contrairement aux autres réalisations présentées dans ce topo, celle-ci s’avère être plus légère pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’une histoire d’amour. Cependant, ne vous faites pas trop d’illusions. Il est question d’un homme qui tombera amoureux d’une intelligence artificielle. L’ensemble est si brillamment orchestré qu’on y croit très facilement…

Bande-annonce par ici!

Disponible dans tout bon Superclub.


Children of Men (Alfonso Cuarón, Royaume-Uni/États-Unis, 2006)

Si vous n’avez encore jamais vu ce film, courez vite vous le procurer (ou ouvrez Netflix, puisqu’il s’y trouve)! Children of Men est le récit dystopique par excellence pour nous faire spéculer sur l’avenir de l’être humain. On y présente l’humanité en 2027 alors que les femmes sont devenues infertiles ce qui, vous le comprendrez, installe un chaos sur l’ensemble de la planète. Les acteurs sont convaincants et les prises de vue de Cuarón sont magistrales. À voir absolument!

Bande-annonce par ici!

Disponible sur Netflix et dans tout bon Superclub.


2001 A Space Odyssey (Stanley Kubrick, Royaume-Uni/États-Unis, 1968)

Je ne pouvais pas passer à côté de ce classique de science-fiction des années 60. Déjà à cette époque, on se questionnait sur l’avenir des technologies et de leur impact sur l’homme. Cependant, on peut en effet affirmer que ce récit était avant-gardiste puisque les technologies proposées dans le film n’existaient pas encore à l’époque… Dans le genre « dystopie et technologies », 2001 A Space Odyssey est rien de moins qu’un incontournable.

Bande-annonce par ici!

Disponible dans tout bon Superclub.


Si le sujet des univers dystopiques vous interpelle tout particulièrement, vous aimerez certainement The Lobster, Upstream Color, ou encore la série The Handmaid’s Tale.

Bon visionnement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *