CHRONIQUE CINÉMA : cocooning 101 ou comment sortir de sa zone de confort

En cette période de l’année où l’on transite entre la tombée des feuilles, l’arrivée de la noirceur et de la neige, quoi de mieux que le cocooning pour pleinement en profiter! Alors, installez-vous bien confortablement, puisque je vous propose aujourd’hui plusieurs films qui ont comme point commun d’être déstabilisants à divers degrés.

Les salopes ou le sucre naturel de la peau (2018, Canada)

Bien que l’on retrouve actuellement un grand nombre de longs-métrages intéressants en salle, je me contenterai de vous en proposer un seul. Il s’agit du film québécois Les salopes ou le sucre naturel de la peau réalisé par Renée Beaulieu. On y présente un épisode de la vie de Marie-Claire, cette femme chercheuse universitaire aux multiples amants. On la suivra à travers ses aventures qui deviendront rapidement des mésaventures. En effet, celles-ci finiront par lui nuire dans plusieurs sphères de sa vie. Une réalisation qui fait vivement réfléchir sur la notion du désir.

Publicité

À l’affiche présentement à Montréal, Longueuil et Laval.
Bande-annonce par ici!

 

Publicité

The Florida project (2017, États-Unis)

Je vous recommande également The Florida project, un long-métrage du cinéaste Sean Baker. On entre ici dans l’univers d’une fillette, Moonee, vivant dans un motel de la Floride avec sa mère. Ne sachant trop quoi faire de leurs journées, elle et ses amis se divertissent du mieux qu’ils le peuvent avec ce qui les entoure. Sa mère étant assez désabusée, il devient difficile pour la fillette de distinguer le bien du mal. Ce qui est particulièrement saisissant dans ce film, c’est le contraste entre la naïveté des enfants et leur mode de vie insensé qui les oblige à vieillir plus vite qu’il ne le faudrait.

Disponible sur Netflix et dans tout bon Superclub.
Bande-annonce par ici!

 

Les nouveaux sauvages (2015, Argentine/Espagne)

Il y a également Les nouveaux sauvages, film de Damián Szifron (titre original : Relatos salvajes). Celui-ci se présente sous une forme, disons, atypique. Il s’agit en fait de six récits présentant chacun des personnages et des histoires distinctes. Ce qui les unit? Leurs propos intenses et fort perturbants. On se surprend parfois à rire face à certaines situations ou à avoir envie de pleurer face à d’autres, mais, par-dessus tout, on en ressort bouleversé.

Disponible sur Netflix et dans tout bon Superclub.
Bande-annonce par ici!

 

La chasse (2013, Danemark)

Je vous présente maintenant La chasse, film de Thomas Vinterberg (titre original : Jagten). Ce long-métrage présente le récit d’un père monoparental travaillant dans une garderie qui sera accusé d’attouchements sexuels sur une fillette. On assiste alors à la déchéance certaine de cet homme. Comme vous pouvez vous en douter, il s’agit ici d’un film particulièrement déconcertant. Peu de cinéastes se risquent à traiter ce type de sujet dans leur réalisation, mais dans ce cas-ci, le tout est orchestré de manière très juste. Bref, je vous assure que ce film ne laissera personne indifférent.

Disponible dans tout bon Superclub.
Bande-annonce par ici!

 

Caché (2005, France/Autriche/ Allemagne/Italie)

Comme dernière suggestion, je vous proposerai Caché, une réalisation de l’énigmatique Michael Haneke. Je pourrais d’ailleurs vous recommander l’œuvre entière de ce cinéaste en ce qui concerne des films déstabilisants (si jamais le cœur vous en dit)! Cependant, concentrons-nous aujourd’hui sur Caché. Ce long-métrage dépeint essentiellement la vie d’un couple qui sera perturbée par des menaces prenant la forme d’enregistrements vidéo. Cette intimidation intenable mettra à rude épreuve le couple. Malgré le peu d’action, le ton anxiogène du film vous plongera assurément dans un état de terreur.

Disponible dans tout bon Superclub.
Bande-annonce par ici!

 

J’espère qu’à travers ces quelques suggestions, vous en trouverez au moins une qui saura adéquatement déstabiliser votre confort automnal.
En vous souhaitant un bon visionnement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *