La rentrée littéraire : mes joies et impatiences

La rentrée littéraire est cette merveilleuse période pendant laquelle les nouveautés ne cessent de défiler devant nos yeux comme les chevaux d’un carrousel. Je m’enthousiasme, mais notre rentrée littéraire 2018 nous promet des lectures drôles, touchantes et passionnantes. J’ai feuilleté avec attention le dernier exemplaire du magazine Les Libraires, et les livres que j’attends avec le plus d’impatience sont les suivants.

Moi ce que j’aime, c’est les monstres de Emil Ferris chez Alto, 39,95 $

Publicité

Ce roman graphique monumental est le phénomène littéraire de l’automne. Dans cette bande dessinée glauque et fascinante, l’auteure et illustratrice Emil Ferris, qui en est

à sa première parution, nous dévoile un personnage attiré par les monstres qui enquête sur la mort de sa voisine. Ce synopsis servira à dépeindre aussi le Chicago des années 1960 et l’Allemagne en temps de guerre. Les dessins compacts effectués au stylo et les mystères développés sur plus de 400 pages attireront autant les fans de romans graphiq

Publicité

ues que ceux de romans noirs.

Mimose et Sam T.2 : À la recherche des lunettes roses de Cathon chez Comme des Géants, 19,95 $

Cathon nous avait absolument charmés avec le premier tome des enquêtes de Mimose et Sam, et ce nouveau tome est tout aussi adorable. Cette fois-ci, la petite taupe Bouillotte a perdu ses jolies lunettes roses. Les trois comparses partent donc à leur recherche à travers la forêt et feront d’autres découvertes tout au long de leur chemin. Une courte bande dessinée idéale pour initier les premiers lecteurs et où même les araignées sont charmantes.

Bonne nuit, Anne de Kallie George et Geneviève Godbout chez Scholastic

L’histoire d’Anne aux pignons verts fascine depuis plus d’un siècle et les adaptations littéraires et télévisuelles on été nombreuses. Toutefois, cet album, publié chez Scholastic et illustré par la talentueuse Geneviève Godbout, promet de nous enchanter encore une fois avec ses tableaux de la nature de l’Île-du-Prince-Édouard et son personnage toujours avide de connaissances.

Les villes de papier de Dominique Fortier aux éditions Alto, 22,95 $

L’auteure et traductrice Dominique Fortier, dont le récit tragique de l’expédition de Franklin dans son roman Du bon usage des étoiles m’avait fascinée, débute notre automne avec le roman Les villes de papier. Ce roman intimiste mêle l’histoire de la poétesse Emily Dickinson, qui vécut une vie de réclusion, à celle de l’auteure. Le thème de l’écriture et du dévoilement public qu’elle implique sera porté par des mots que je devine déjà magnifiques.

 

 

Aussi :

Le nouveau recueil de poésie Fastes de Chloé Savoie-Bernard aux Éditions de l’Hexagone,17,95 $

Le recueil de nouvelles Monstres et fantômes par 15 auteurs à la collection La Shop de Québec Amérique, 22,95 $

Le roman Ce qu’on respire sur Tatouine de Jean-Christophe Réhel aux Éditions Del Busso, 24,95 $

Le roman pour adolescents Notre-Dame-des-Anges d’Émilie Rivard chez Espoir en Canne

La bande dessinée 13eavenue de Geneviève Pettersen et François Vigneault chez La Pastèque, 19,95 $

Et vous, quels sont les titres de la rentrée littéraire que vous avez le plus hâte de lire?

Bonne lecture

Amélie Lacroix Maccabée

Veuillez noter que toutes les images proviennent du site www.leslibraires.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *