Les charmes de la Côte-Nord : 10 attraits touristiques à ne pas manquer!

733 Partages

Trop de gens croient qu’une visite sur la Côte-Nord se résume à Tadoussac. J’ai déjà fait partie de ces gens… Et pourtant, la Côte-Nord est probablement l’endroit le plus magnifique que j’ai eu la chance de visiter au sein de notre belle province! Les épilobes, ces fleurs mauves qui se dressent fièrement ici et là au cœur du paysage à couper le souffle, les îles, les plages, les marais salés, les monolithes, les baleines et l’histoire font de la Côte-Nord un lieu enchanteur, un lieu magistral qui suscite l’émerveillement des petits comme des grands.

Publicité

Si vous n’avez pas encore prévu visiter la Côte-Nord, j’espère que mon article vous en donnera le goût. Amateurs de plein air, sportifs ou fins gourmets, vous y trouverez assurément votre compte.

Activités à faire sur la Côte-Nord

1. Une visite au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes

Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes reste assurément mon coup de cœur. Ce parc protégé où se côtoient 9 écosystèmes différents (quelque chose de rare) offre un sentier pédestre, des activités récréatives et éducatives ainsi qu’un service d’hébergement.

Une randonnée pédestre pour observer la flore et la faune

Dunes de sable Parc Nature de Pointe-aux-Outardes
Les dunes de sable du Parc Nature de Pointe-aux-Outardes

Au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, on se promène sur le sentier de 2 km et demi accompagné d’un ou une guide-interprète pour découvrir tour à tour les dunes de sable, la tourbière, les marais salés, la forêt boréale, la forêt de pins rouges et le jardin d’oiseaux.

Publicité

Le sentier peut aussi bien se faire seul, mais pour profiter pleinement de l’expérience, je vous recommande fortement la visite guidée.

Outre cette excursion en forêt, au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, vous pourrez :

  • Explorer la Rivière-aux-Outardes, en passant par les corridors naturels qui sillonnent les marais salés, en bateau pneumatique en compagnie d’un biologiste. Une expérience qui sort de l’ordinaire*!
  • Observer les oiseaux : 255 espèces ont été répertoriées sur le territoire. Pour maximiser vos chances d’en voir une variété impressionnante, il faut s’y rendre à l’automne, moment où les oisillons se pratiquent à voler.
  • Faire une incursion au cœur de la culture innue à l’intérieur d’un tipi où les mœurs et coutumes nous sont racontées par le sympathique Wabush*.
  • Regarder les étoiles avec un astronome*.
  • Faire du camping ou profiter d’une nuitée dans un nichoir.

    Le Jardin des oiseaux
    Le Jardin des oiseaux : un lieu conçu pour que les oiseaux puissent y trouver tout ce dont ils ont besoin.

Les nichoirs

Au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, 3 types d’hébergement sont disponibles : le camping sauvage en tente, le camping en roulotte et les nuitées en nichoir.

Si le traditionnel camping reste une option intéressante, tant qu’à découvrir le parc, on profite des nichoirs, des cabanes prêtes-à-camper qui se situent à mi-chemin entre une tente oTENTik et un chalet. Poêle et chauffage au gaz, table à manger, lit : les nichoirs ont toutes les commodités nécessaires pour agrémenter votre séjour. Une toilette sèche privée est même mise à disposition de chacun des nichoirs. Vous l’avez sans doute deviné, le nom nichoir est inspiré des oiseaux, mais là ne s’arrête pas le concept! Chaque nichoir, une création de Au Passé Recomposé, est pensé de façon à représenter les caractéristiques, habitudes et mode de vie d’un oiseau en particulier. Vous pourrez ainsi retrouver le Grand Pic, le Balbuzard pêcheur, la Chouette Lapone et l’Hirondelle des Rivages.

En ce qui nous concerne, nous avons pu profiter du Grand Pic, un chalet rustique tout en hauteur, agrémenté d’une salle de jeux pour les enfants avec carré de sable, glissade et cie.

Bon à savoir : Le Balbuzard pêcheur est adapté aux personnes à mobilité réduite.

* Ces activités nécessitent une réservation et comprennent des frais. Pour plus d’informations, visitez le site Web du Parc.

2. L’expérience multimédia du Jardin des Glaciers, à Baie-Comeau

Le Jardin des Glaciers offre une expérience multimédia et une exposition qui permettent d’en apprendre davantage sur les glaciers, l’ère glacière et les impacts actuels et futurs des changements climatiques.

De toute beauté, cette aventure sensorielle immersive plaira aux petits comme aux grands.

Durée : 90 minutes

Tarif disponible sur le site Web.

3. Une visite du Phare de Pointe-des-Monts

Le Phare de Pointe-des-Monts est le seul phare au Québec à avoir été habité par les gardiens qui s’y sont succédés et leur famille, et ce, jusqu’à ce qu’une maison adjacente au phare soit destinée à les héberger. Ce site, classé monument patrimonial, offre une vue panoramique incroyable. Vous pouvez faire la visite du phare et de son exposition, pour connaître son histoire et celle des gens qui y ont séjourné, à l’aide d’un audioguide.

Pour connaître les tarifs, visitez le site Web.

4. Un tour de vélo à Sept-Îles

Pour profiter pleinement des magnifiques paysages de Sept-Îles (Sept-Îles fut indéniablement ma ville favorite), il est possible de louer des vélos à la Maison du Tourisme de Sept-Îles. Soulignons qu’une importante piste cyclable sillonne la ville. Sur le chemin, profitez-en pour faire un arrêt au Vieux-Poste de traite de Sept-Îles, un site d’interprétation historique qui permet d’en apprendre plus sur la rencontre, au fil du temps, des cultures innue et eurocanadienne. La visite du site, en compagnie de comédiens qui se glissent dans la peau de personnages du 19e siècle, permet de découvrir tout un pan de notre histoire.

 

5. Une excursion en bâteau avec Purmer sur l’Île Grosse Boule

Purmer, une ferme maricole situé sur l’Île Gosse Boule dans l’Archipel de Sept-Îles, vous offre une expérience hors du commun : une excursion en bateau suivie d’une initiation à l’élevage marin et d’une dégustation des produits cultivés sur la ferme, notamment de savoureux pétoncles, des moules et des algues. Il est même possible de compléter votre passage à l’île Grosse Boule en dormant dans l’une de leurs yourtes, une maisonnée rustique s’apparentant aux tentes oTENTtik et disposant d’une cuisinière, d’un chauffage d’appoint, d’une chambre à coucher et d’une salle de séjour.

6. Une nuit de camping à l’Île Grande Basque

Les amateurs de camping sauvage seront comblés. L’Île Grande Basque, située dans l’archipel de Sept-Îles, offre une vue des plus spectaculaires. Sentiers pédestres et interprétation de la vie marine font partie de l’offre d’activités disponibles. À mon plus grand bonheur, l’eau était suffisamment chaude pour s’y baigner. Il faut dire que certains des campings ont un accès direct à la plage. Encore mieux, il est possible de dormir en tente sur le bord de la plage aux endroits prévus à cet effet.

7. La Maison de la Chicoutai

Si votre itinéraire se rend à l’Archipel de Mingan, vous passerez devant cette municipalité des plus charmantes, la Rivière-au-Tonnerre. Ici, faites le plein de souvenirs gourmands à la Maison de la Chicoutai : confiture à base de chicoutai, chocolat fin à la crème de chicoutai, sirop et beurre de chicoutai, vinaigrettes, tisanes… l’offre est illimitée! Ce petit fruit emblématique de la Côte-Nord, surnommé l’or des marais, tient de la framboise son apparence et sa texture (on dirait une framboise beige), mais son goût s’apparente davantage à la cerise de terre. Cueilli à même les marais, un plant n’offre qu’un seul fruit, ce qui fait de sa culture un véritable exploit.

8. L’Église de Rivière-au-Tonnerre

Tout près de la Maison de la Chicoutai se trouve l’Église Saint-Hyppolite de Rivière-au-Tonnerre. Cette église tout en bois vaut le détour, si ce n’est que pour son bénévole Yvon Bezeau, un homme âgé de 92 ans qui dévoue son temps pour que l’église ne disparaisse pas. M.Bezeau s’occupe bénévolement de l’entretien du bâtiment : peinture, ménage, réparation. L’homme de 92 ans est vif d’esprit; il passe tout son été à raconter aux visiteurs l’histoire de l’église et des gens qui y sont passés. Son dévouement et sa générosité m’ont renversé : M.Bezeau se rend tous les jours à l’église durant la saison touristique pour permettre aux touristes d’entendre cette histoire… et tout ça bénévolement. Ce lieu de culte fut d’ailleurs construit par des bénévoles sur une période de 7 ans. Tous les objets de l’église proviennent de dons et de cadeaux de d’autres paroisses et églises.

Juste à côté de l’église se trouve un magasin général où vous pourrez repartir avec de bons sandwichs à faible coût et même de la sauce à spaghetti maison (idéal pour le camping, si vous comptez en faire, pendant votre voyage).

9. À la découverte de la Réserve de Parc national du Canada de l’Archipel-de-Mingan

L’Archipel-de-Mingan est un site naturel d’une grande richesse. Les îles qui le composent présentent la plus grande concentration de monolithes d’érosion au Canada, ces pierres que vous avez sans doute déjà vues en photos qui se dressent fièrement ici et là aux abords des plages… un phénomène pour le moins impressionnant. Des départs pour les îles se font régulièrement en bateau. Vous pouvez décider de séjourner à l’une d’entre elles en camping, comme à l’Île Quarry, ou encore de poursuivre votre visite et de faire plus d’une escale. Les transporteurs maritimes offrent diverses options. Les nombreuses îles offrent des sentiers pédestres à la durée et au degré de difficulté variés. Des guides de Parcs Canada peuvent d’ailleurs vous y accompagner.

Monolithes de l'Île Quarry
Les monolithes de l’Île Quarry

Si l’Île Quarry vaut la peine d’être visitée pour son paysage et ses habitats, l’Île aux Perroquets est l’endroit par excellence pour observer les oiseaux marins tels que les macareux.

10. Les fameuses croisières aux baleines de Tadoussac

Il va sans dire qu’un voyage sur la Côte-Nord ne serait pas complet sans une croisière aux baleines! Je vous conseille fortement d’opter pour les croisières à bord d’un zodiac, une embarcation qui offre la chance de voir de plus près les baleines.

Pour notre part, nous avons été grandement satisfaits des services offerts par les croisières AML.

Après votre aventure, arrêtez prendre une bière et une bouchée à la charmante Microbrasserie de Tadoussac ainsi que quelques délectables chocolats artisanaux et du fudge maison framboise et chocolat chez Cétacébon.

La Côte-Nord et les gens qui l’habitent ont su gagner mon cœur. J’espère que vous aimerez autant que moi. Un second billet qui traitera des endroits où boire et manger suivra.

Merci à Tourisme Côte-Nord grâce à qui ce séjour a été rendu possible! Un merci particulier à Natalia qui s’est si bien occupée de moi. Notez qu’aucune rémunération n’a été offerte pour cet article.

733 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *