Le thé est servi!

Avec la pluie et la fraîcheur inattendue des derniers jours, on n’a qu’une envie : trouver un endroit bien douillet pour se réfugier et oublier la grisaille dehors. Et quoi de plus réconfortant qu’un bon thé bien chaud accompagné de scones fraîchement sortis du four? Cap sur le Ritz-Carlton de Montréal!

Dès son inauguration en 1912, le Ritz a immédiatement été reconnu comme un lieu confortable et branché où il faisait bon socialiser autour d’une bonne tasse de thé. Avec les années, cette tradition s’est peu à peu estompée pour finalement retrouver ses lettres de noblesse quelques décennies plus tard (à preuve les innombrables salons de thé qui populent aujourd’hui la métropole). Ainsi donc, plus de 100 ans après son ouverture, le chic hôtel ravive la coutume en offrant le service du thé dans sa somptueuse Cour des Palmiers. Dotée d’énormes fauteuils, de jolies tables basses, d’un foyer, de planchers en marbre, de chics luminaires et, bien entendu, de palmiers, cette dernière a assurément de quoi faire rêver.

Publicité

 

 

 

 

 

Publicité

 

 

 

On s’y retrouve à 12 h 30 ou à 15 h 30 pour un service dans les règles de l’art : tasses de porcelaine, plateaux à 3 étages garnis de scones, de petits sandwichs au concombre, au poulet mariné, aux tomates confites et au saumon fumé et de délicates pâtisseries, jolie coutellerie en argent, crème fraîche et confitures. On peut même y ajouter un coupe de champagne pour un thé vraiment royal!

Publicité

Lors de mon passage, il y avait, sur place, une petite famille en vacances, un couple, plusieurs duos d’amies et une grosse gang de filles qui semblaient se réunir pour la fête de l’une d’entre elles. Bref, une belle activité à faire peu importe l’occasion!

Bien entendu, prendre le thé au Ritz est un peu plus coûteux qu’ailleurs, mais à 34 $ plus taxes par personne, ça demeure plutôt abordable pour un service attentionné, des bouchées raffinées (qui vous rempliront d’ailleurs bien plus que vous ne pourriez le penser!) et un décor de conte de fées.

Alors, on s’y rejoint pour un thé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *