La Cuvée : Un succès renouvelé

Cela fait déjà plusieurs années que je connais La Cuvée. Si j’y ai souvent eu du plaisir, cela fait aussi quelques fois que je remets en question  ma présence à cette célébration. Non pas parce que je n’aime plus l’événement, mais plutôt parce que je trouve souvent qu’il y a trop de gens, que ça coûte trop cher ou bien qu’il fait trop froid pour me déplacer. Je sais, je sonne comme une ermite et, à ce temps-ci de l’hiver, c’est sûrement vrai.

Cette année cependant, j’étais intriguée. Pour la première fois depuis ses débuts, l’événement s’est déplacé et se situe maintenant au salon 1861. Y êtes-vous déjà allé ? Cet endroit est tout simplement magnifique, le genre de magnifique qui se rapproche de Poudlard. Du bonbon pour les yeux. Pour La Cuvée d’hiver 2017, les médias avaient aussi la chance de rencontrer des passionnés pour des dégustations de spiritueux  (à l’honneur cette année avec les cocktails), ce qui a donné une profondeur différente à mon expérience et une touche personnalisée à ma soirée. Vous pouviez aussi retrouver plusieurs « cours »  pendant la soirée pour en apprendre plus sur certains alcools. En tant que fille intriguée par tout ce qui touche la création de produits alimentaires, j’ai trouvé cela avantageux pour les producteurs, qui pouvaient en profiter pour bien représenter leurs spiritueux et bières et pour les auditeurs qui pouvaient mieux comprendre et approfondir leur expérience gustative. Un win-win comme on dit.

Pour ce qui est de la disposition des kiosques, encore une fois, j’ai nettement apprécié celle de cette année. Les deux kiosques principaux étaient centraux, offrant une variété de produits de diverses microbrasseries et facilitant le choix parmi toutes les options. Il y avait le traditionnel comptoir à whisky et plusieurs stands de spiritueux tout au fond.

Publicité

Mes produits coup de cœur

Lixiviat- La Memphré

Ok. Wow. Cette bière m’a tout simplement épatée. Complexe et parfaitement équilibrée, ce produit de La Memphré offre des arômes floraux, un goût légèrement acidulé et une finale, à mon sens, de banane. 10/10

Pinot noir – Série Vinicole d’Oshlag

Fort différente, j’ai profité de ses arômes plus sucrés. Fabriquée à partir des résidus de raisins utilisés pour le Pinot noir, on découvre une bière goûteuse avec des arômes forts de fruits noirs et de violette.

Publicité

Whisky écossais Single Malt d’Islay McClellands

Je commence tout doucement à apprécier les whisky. Celui-ci était plus que surprenant, de par son goût fumé et fort salin. Plus clair que la majorité des whisky que j’ai dégustés, j’ai tout de même été surprise par sa finale douce. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page