Chronique théâtre: Le Timide à la cour

Si vous avez une pièce de théâtre à voir cet automne, je vous conseille Le Timide à la cour. À moins que vous ne soyez un fan de drames, alors je vous la déconseille parce que cette pièce est tout simplement hilarante.

Cette pièce, écrite par Tirso de Molina en 1611, pourra en surprendre quelques-uns par son audace et son humour plutôt moderne… pour l’époque. Jouée au Théâtre Denise-Pelletier, Le Timide à la cour raconte l’histoire de Mireno (Renaud Lacelle-Bourdon), le berger désirant changer sa vie afin de devenir un noble. Cependant, alors qu’il se croit en route pour la gloire, il rencontre Lorenzo (Anne-Marie Levasseur), fraudeur poursuivi par la couronne, et décide par bonté d’échanger ses vêtements avec Lorenzo afin de donner à celui-ci une chance de s’enfuir. Arrêté et amené au palais à cause de ses nouveaux habits, Mireno fait connaissance avec les deux filles du Duc et finit, comme dans toute bonne pièce de théâtre, par tomber amoureux. Imbroglios amusants s’ensuivent.

Publicité

Si les femmes présentées dans Le Timide à la cour étaient révolutionnaires au XVIIe siècle, en 2016 on y voit plus clair. Les répliques un tantinet osées des actrices sont vite suivies des préjugés envers les femmes et l’appropriation du corps. Heureusement, le metteur en scène, Alexandre Fecteau, offre aux spectateurs un repenti pour ce pauvre Tirso mort depuis bien longtemps et ajoute une touche de moderne à la pièce grâce à certains dialogues «hors contexte» qui nous remettent bien vite à notre place. Selon moi, la réalisation d’Alexandre a quelque chose d’ingénieux. Il revisite un classique tout en y ajoutant un soupçon contemporain qui ne choque pas, qu’on accueille même à bras ouverts.

La scène épurée arbore un décor modeste peu changeant qu’on oublie rapidement tant il est facile d’être absorbé par le jeu des acteurs. Sophie Cadieux et Renaud Lacelle-Bourdon m’ont jetée à terre par le rire grâce à leur prestance physique digne d’humoristes et à leur verve délicieuse. Mais je peux vous garantir que tous les acteurs ont leur place et sont à couper le souffle.

08_tdp_timide_cr_gunther-gamper

Publicité

Il y a assurément quelque chose de magique à se laisser transporter dans un autre univers grâce aux gens et à leur talent, nous qui sommes si habitués aux films et à leurs effets spéciaux impressionnants. Si j’ai déjà pensé à tort que le théâtre n’était pas pour moi, j’ai définitivement changé d’idée après avoir passé cette superbe soirée parmi les éclats de rire de l’auditoire. En plus, j’ai finalement trouvé un endroit où je me sentais accueillie malgré mon rire tonitruant, normalement réprimandé au cinéma!

Je l’ai dit et je le redis, si vous n’avez qu’une pièce à voir cet automne, c’est celle-ci.

Le Timide à la cour de Tirso de Molina

Mise en scène : Alexandre Fecteau

Distribution : Sophie Cadieux, Kim Despatis, Sébastien Dodge, Mathieu Gosselin, Renaud Lacelle-Bourdon, Roger La Rue, Anne-Marie Levasseur, Lise Martin, Éric Paulhus et Simon Rousseau.

Concepteurs : Olivier Landreville, Marc Senécal, André Rioux, Éric Forget, Adèle Saint-Amand, Dominique Cuerrier.

Une coproduction du Théâtre Denise-Pelletier et du Théâtre de la Banquette arrière

Du 28 septembre au 22 octobre 2016

Salle Denise-Pelletier du Théâtre Denise-Pelletier, 4353, rue Ste-Catherine Est, Montréal

Billetterie : 514 253-8974 www.denise-pelletier.qc.ca   www.admission.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *