Aida de Giuseppe Verdi à L’Opéra de Montréal

0 Partages
Aida (Anna Markarova et Amneris Olesya Petrova) ©yves-renaud
Aida (Anna Markarova et Amneris Olesya Petrova) ©yves-renaud

L’Opéra de Montréal a lancé sa 37e saison avec la célèbre œuvre Aida, le 17 septembre dernier.

L’Opéra de Montréal a lancé sa 37e saison avec la célèbre œuvre Aida, le 17 septembre dernier. Composée par Giuseppe Verdi, cette œuvre monumentale marque l’inauguration de l’Opéra du Caire, le 24 décembre 1871. Le livret d’Antonio Ghislanzoni, inspiré par l’égyptologue Auguste Mariette et revisé par Camille du Locle, situe les protagonistes de cette oeuvre, Aida, Ramadès et Amnéris, au milieu d’un conflit politique de l’Égypte Antique.

Le triangle amoureux entre Aida (interprétée par la soprano russe Anna Markarova), Ramadès, (interprété par le ténor bulgare Kamen Chanev), et Amnéris, (incarnée par la contralto russe Olesya Petrova) marquera le destin des sujets, mais aussi le destin de deux patries.

Esclave d’Amnéris, fille du pharaon d’Égypte, Aida est déchirée entre son amour pour Ramadès et sa patrie. Il en va de même pour Ramadès, commandant de l’armée égyptienne, qui voue un amour idolâtre à Aida. Quant à Amnéris, elle est éperdument amoureuse de Ramadès. Cet amour la mènera à user de son pouvoir et de fourberie pour conquérir le cœur de Ramadès et éloigner Aida de son amant. La trahison, l’intrigue politique et la fatalité du destin des personnages sont éminentes alors que le spectateur découvre la vraie identité d’Aida : fille d’Amonasro, roi d’Éthiopie.

Bien que plutôt néophyte en matière d’opéra, il m’a semblé évident que le défi d’interprétation et de mise en scène n’en demeurait pas moins colossal : interprétée par les plus grands chanteurs d’opéra depuis des décennies, la distribution avait grandement besoin d’une mise en scène garante de succès afin d’assurer le niveau d’exécution général de la célèbre œuvre lyrique de Verdi.

Publicité

Si la mise en scène soignée et les chorégraphies harmonisent des décors somptueux et les costumes à couper le souffle, il suffit de se rendre sur Youtube pour comparer les diverses représentations et pointer les forces et faiblesses du produit. Mais le but de ma chronique est loin de vouloir vous convaincre de la qualité de la production de l’Opéra de Montréal. L’institution est assez récente, mais elle a démontré à maintes reprises le niveau de qualité de ses représentations. Devenue l’une des maisons d’opéra des plus importantes en Amérique du Nord, les productions de l’Opéra de Montréal ont fait leurs preuves.

Mon objectif est plutôt de vous amener à découvrir (ou redécouvrir) cette œuvre de Verdi qui, bien qu’émouvante, n’en demeure pas moins une expérience impressionnante. Une œuvre qui vous transportera vers un univers où les pouvoirs politiques et religieux sont confrontés à la puissance des sentiments des personnages.

Appréciation: 4.5/5

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *