12 romans québécois pour le 12 août!

Crédit : Bach Illustrations
Crédit : Bach Illustrations

Le traditionnel Le 12 août, j’achète un livre québécois est de retour! Ce happening, créé par les auteurs
Patrice Cazeault et Amélie Dubé, est simple. Il consiste à encourager les auteurs d’ici, mais à la fois de faire rayonner le temps du Québec. M’enfin, je vous incite à le faire à l’année longue (tout en ne négligeant pas la littérature de votre choix, parce que l’important, c’est d’aimer ce qu’on lit), mais c’est tout de même plaisant de se planifier une petite journée du genre.

Alors, à vos crayons, c’est le moment de vous donner des suggestions.

12 romans québécois pour le 12 août! 1

1 – Wildwood par Johanne Seymour

Ce livre a probablement été ma plus belle découverte de 2015. Le roman noir ou polar n’est peut-être pas ma littérature de prédilection, mais je relirais ce livre sans hésitation. Wildwood sent la crème solaire, la crème glacée, les vacances estivales à l’état pur, mais il sent aussi le meurtre, la peur et la désillusion. Avec comme trame de fond la guerre du Vietnam, Johanne Seymour signe un sixième manuscrit qui a dépassé mes attentes. Il raconte le passage à l’âge adulte de Michelle Trudelle, une adolescente trouble dans une période trouble, 1968.

mo_9782895625827

2 – Les réseaux sociaux m’ont sauvée par Julie Philippon

Les réseaux sociaux m’ont sauvée est l’histoire de Julie, prof, amoureuse, amante, femme, blonde, fille, et maman pieuvre de deux enfants différents. J’ai reçu ce livre avant de connaître Julie, mais je l’ai lu après l’avoir rencontrée lors de l’ouverture médiatique du Sports Experts de Laval. Si j’avais un mot à donner pour résumer le livre et ma rencontre avec cette dernière, c’est : Authenticité (avec un grand A).

Publicité

 

mo_9782764811160

3 – Des papillons pis de la gravité par Alexandra Larochelle

On connait bien les romans à l’eau de rose qui nous parlent du grand amour (amour avec un grand A), de princes sur un grand cheval blanc, mais que connait-on du roman à l’eau de cactus? Est-ce qu’il pique? Est-il difficile d’approche? Pas du tout. En fait, si on devait différencier les deux, un roman à l’eau de cactus, c’est une incursion dans le monde réel où ce n’est ni blanc, ni noir, mais plutôt 3957483827 nuances de couleurs tantôt grises, tantôt punchées. Des papillons pis de la gravité, c’est un peu comme une soirée de filles avec ta meilleure amie qui te raconte sa dernière année lorsque tu reviens d’un long voyage à l’extérieur du pays sans accès à un bon réseau cellulaire digne de ce nom!

Rachel et le hockey : une fuite sans fin 1

4 – Rachel au hockey par Anne-Marie Vertefeuille

Rachel subit le hockey depuis sa tendre jeunesse et tente de le fuir dès qu’elle le peut. Sans grande réussite. On dirait que le hockey et elle ne font qu’un. Pourquoi? Ça, c’est une chose que je vous laisse découvrir lors de votre lecture. Mais je peux vous dire une chose, il y a juste assez de hockey pour charmer la passionnée que je suis, mais aussi pour ne pas «perdre» les gens qui ne s’y intéressent pas vraiment. À découvrir.

12 roman québécois pour le 12 août! 2

5- En territoires interdits 1 & 2 par Caroline L-P.

Ce n’est ni de la chick-lit, ni une histoire d’amour banale que vous lirez au sein d’En territoires interdits T.01. C’est plutôt le récit d’un amour obsessionnel où les âmes abîmées se percutent à répétition. Un roman rentre dedans qui ne vous laissera pas indifférent.  Vous connaîtrez la suite de ce tourment dans le deuxième tome, parsemé d’un peu de lumière. Vous serez charmés par les mots de Caroline. Vraiment.

12 roman québécois pour le 12 août! 4

6 – Abigaëlle et le date coaching par Stéphanie Bourgeault-Dallaire

Êtes-vous tannés de répondre à la question suivante : et puis, toujours pas d’homme dans ta vie? À une époque, Stéphanie Bourgeault-Dallaire l’était aussi, et de cette question est née une belle série : Abigaëlle et le date coaching. Une romance légère et rafraîchissante pour redorer le blason de la chick-lit un peu blasante des dernières années. Le tome 2 Abigaëlle et la séduction prénatale vaut tout autant son pesant d’or!

Publicité

12 roman québécois pour le 12 août! 3

7 – La théorie du drap contour par Valérie Chevalier

Vous la connaissez grâce à votre petit écran, que ce soit par son rôle au sein de Lance et compte, ou ses chroniques à Salut, Bonjour. Valérie Chevalier a ajouté une corde à son arc il y a un an avec le livre de chick-lit Tu peux toujours courir et elle a récidivé avec La théorie du drap contour, un livre franchement délectable. Vous dévorerez ses courts chapitres et ses douces réflexions. De loin supérieur à son premier opus.

 

12 roman québécois pour le 12 août! 5

8 – L’Abécédaire du plaisir solitaire par Caroline Allard et Louis Émond

À une main, à deux mains, avec un jouet, sous l’eau, dans un lit ou dans un auto, que celui qui n’a jamais pratiqué le plaisir solitaire lève la main! Si t’as levé la main, c’est ben correct aussi, remarque. Bien que la plupart d’entre nous le pratique à une fréquence très malléable, on n’est pas nécessairement tous à l’aise d’en parler ouvertement. Mais c’est maintenant chose du passé grâce à L’Abécédaire du plaisir solitaire. Ce dernier vous met des mots en bouche pour vous aider à mieux vous exprimer sur le sujet. Ou pour tout simplement comprendre les gens qui les utilisent.

12 roman québécois pour le 12 août! 6

9 – Baiser à Manhattan par Kim Messier

Baiser ou aimer à Manhattan? Telle est la question que l’écrivaine Kim Messier nous présente. L’histoire de Charline et Matthew n’était-elle simplement qu’une histoire de baise, ou est-ce que leur amour sera viable au long terme? Légèreté, sexe, amour et belle famille, c’est la proposition de l’auteure au sein de  Baiser à Manhattan.

12 roman québécois pour le 12 août! 7

10 – Ma table festive par Hubert Cormier

Du yogourt par-ci, du yogourt par-là. Amenez-en du yogourt. Bon, c’est plus un livre de recettes que de la «littérature» au sens propre, mais c’est tout de même à propos. Si vous êtes fans de yogourt et cherchez de bonnes recettes pour le cuisiner à toutes les sauces, il vous faut Ma table festive du nutritionniste Hubert Cormier, beau, simple et efficace, c’est tout ce que l’on désire!

Publicité

mo_978276480874011 – La peur du loup par Amélie Lemieux-Gaudrault

L’auteure Annie Lemieux-Gaudrault a visé juste en présentant trois femmes fortes s’affranchissant de toutes leurs craintes pour mieux avancer. La peur du loup, c’est Sara, Élise et Marie, trois amies très différentes qui auront chacune un défi à relever, un loup à combattre. Personnellement, je vous recommande les deux premiers tomes (Sara et Élise) ; le troisième (celui de Marie) n’apporte pas grand chose de plus à l’histoire.

12 roman québécois pour le 12 août! 812 – La déesse de la mouche à feu par Geneviève Pettersen

Des mouches à feu? Dans le genre de lucioles? Un autre livre gaga qui porte sur un monde féérique avec un happy ending? Détrompez-vous, Geneviève Pettersen ne fait pas dans la dentelle avec La déesse des mouches à feu, qui nous plonge complètement au sein d’un Chicoutimi-Nord de 1996 cru, dur et parfois violent.

 

 

 

 

Publicité

 

Un de ces livres fait-il partie de vos futurs achats? Sinon, qu’achèterez-vous le 12 août prochain?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page