Chronique ciné : Avant toi

Bon bon, je sais, une fille qui fait une critique d’un film de filles, c’est pas très original, mais ne vous en faites pas, ce ne sera pas mon seul créneau ! C’est simplement qu’Avant toi est le dernier film que je suis allée voir au cinéma et que j’avais envie de vous en parler. Bon, peut-être que le fait que je sois une romantique invétérée a aussi quelque chose à y voir, mais on s’éloigne du sujet.

Chronique ciné : Avant toi 1

Tout d’abord, je tiens à rassurer ceux et celles qui ont tendance à se tenir à l’écart des films dits « à l’eau de rose » parce qu’ils les trouvent trop mièvres et prévisibles; vous ne verrez pas de prince charmant arriver sur son beau cheval blanc ici, ni de somptueuse réception de mariage en guise de scène finale. Vous y verrez un château cependant, mais quoi de plus normal pour une riche famille du Royaume-Uni ? Le plus important toutefois, c’est que vous y verrez des relations familiales et amoureuses complexes, profondes et vraies. Des liens solides entre des êtres issus de milieux complètement opposés et au bagage fort différent, des liens qui vous pousseront à réfléchir, à vous questionner sur le sens de la vie et sur tout ce qu’elle a à nous offrir. Avouez que c’est quand même plus intéressant que vous ne le croyiez !

En bref, Avant toi c’est l’histoire d’une jeune femme (Lou, jouée par Emilia Clarke, oui oui, la fille de Game of Thrones) issue d’un milieu ouvrier modeste qui enchaîne les petits boulots sans grande envergure afin de contribuer à soutenir financièrement sa famille, et d’un jeune homme fortuné (Will, joué par Sam Claflin) devenu tétraplégique à la suite d’un accident de la route. Une fois de plus sur le chômage parce que son patron n’a plus les moyens de la payer, Lou se retrouve au centre d’emplois de son village, où elle se fait proposer un poste « d’assistante » pour un homme handicapé de la région. Sans expérience aucune, mais avec toute la volonté du monde, elle tente tant bien que mal de venir en aide à Will, qui n’est pas du tout réceptif à sa présence. Refusant de rendre les armes, Lou persévère et, à force de gentillesse, finit par pénétrer sa carapace; c’est le début d’une belle histoire d’amitié, puis d’une romance hors de l’ordinaire dont la conclusion risque fort de vous surprendre (je ne vous en dis pas plus !). Du décor européen enchanteur (ça fait quand même différent des lofts new-yorkais et des taxis jaunes) à la qualité du récit, il s’agit là d’un film qui évite habilement les pièges de son genre et parvient à toucher son auditoire.

Un petit conseil en terminant : préparez vos mouchoirs, car il y a fort à parier que les prestations des acteurs et la qualité du scénario auront raison de vous ! Ah, et si, comme moi, vous ressortez charmée de votre visionnement, pensez à vous procurer le roman dont il a été adapté (Me Before You, de Jojo Moyes) ou encore sa suite (After You); je parie que ça vaut le coup d’œil !

Publicité

Vanessa Maisonneuve-Rocheleau

Amoureuse de la langue française, passionnée de culture, de cinéma et de littérature, foodie à mes heures, curieuse de nature, grande sensible (parfois même à l’excès) et romantique dans l’âme; voilà qui je suis ! Mon plus grand rêve : écrire un roman et vivre de ma plume. Ah, et jouer dans une comédie musicale (ça, c’est mon petit côté kitsch pleinement assumé; j’ADORE les comédies musicales) ! Je suis aussi foncièrement positive. Après tout, rien n’arrive sans raison !

Chronique ciné : Avant toi 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page