Monastère des Augustines : pour l’âme et le corps

Quand les étoiles s’alignent

-Allô!
-Salut c’est moi. Faut que tu regardes le site du Monastère des Augustines quand tu auras deux minutes. C’est l’endroit parfait pour aller passer quelques journées dans le silence, comme tu voulais pour tes vacances en septembre.
-Ah ok… Je vais regarder ça ce soir en entrant du boulot. Merci dear colleague!  
-Je pense que ce sera un repos bien mérité Mélanie. Tu te donnes à fond depuis un long long boute.
-T’as raison, j’ai besoin de me retirer, seule avec moi-même. Sérieux, on a un travail gratifiant, mais c’est rough par boute hein?
-Vraiment! J’en ai besoin moi aussi. Je rêve de mon voyage en Jamaïque chaque jour. Je te laisse, je dois rencontrer une cliente.

 

Deux mois plus tard, dans ma boite de réception, je vois le titre d’un courriel qui m’accroche rapidement l’œil. On m’invite, moi, avec un groupe de journalistes et blogueuses, à aller découvrir pendant 24h le Monastère des Augustines. Quand on parle de synchronicité, ça ressemble pas mal à ça.

J’ai dit oui. Évidement!

Publicité

 

 

Un peu d’histoire à propos des Augustines et leur monastère. 

Envoyées par le roi de France, les Augustines sont arrivées en Nouvelle-France en juillet 1639 avec comme mission de prendre soin des corps et des âmes vivant sur ce nouveau territoire découvert. C’est d’ailleurs à elles qu’on doit les bases de notre système de santé québécois et la fondation de 12 hôpitaux (Hôtel-Dieu) où elles ont humblement consacré la majorité de leur vie à prendre soin des autres.

Ces femmes sont des pionnières ; une visite de ces lieux gorgés d’histoire suffit pour comprendre leur apport au patrimoine québécois.

Publicité

Le lieu est tout simplement MA-GNI-FI-QUE. Situé dans le cœur du Vieux-Québec, le Monastère d’aujourd’hui occupe les anciennes ailes du monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec. Il est en fait le premier hôpital en Amérique, au nord du Mexique. Avec ses murs de pierre tout autour, on comprend que le lieu était jadis cloîtré, bien à l’abri du reste de la communauté.

Le monastère a été respecté au maximum pendant la réfection des lieux. Pour moi, il s’agit du mélange parfaitement et délicatement équilibré entre la conservation d’un patrimoine riche et le maintien de la mission des Augustines, dans la réalité des besoins de notre siècle.

La nourriture et l’hébergement

Je ne le savais pas, mais Le Monastère des Augustines est un organisme à but non-lucratif et tous ses gains servent à financer sa mission sociale : rendre le patrimoine des Augustines accessible à toute la population ainsi qu’offrir un répit à ceux qui prennent soin des autres.

Étant travailleuse communautaire auprès de populations vulnérables, j’ai été touchée en plein cœur. Je m’y suis sentie chez moi. Un lieu qui, en seulement 24 heures, a su me bercer et régénérer mes énergies. J’avais choisi une chambre contemporaine pour le confort d’une salle de bain individuelle et je n’ai pas été déçue par la beauté et la sobriété de ma chambre. J’ai aussi eu la chance de visiter la chambre d’une autre blogueuse qui avait choisi une chambre authentique. Quel bijou! Un lieu rempli de sérénité dans les chambres originales des sœurs Augustines reproduites ou réanimées avec l’aide de collaborateurs, artisans locaux et engagés dans le développement durable. Leurs lits sont des nuages et leur chauffage/climatisation géothermique est ingénieuse.

La nourriture est un des aspects de mon court séjour qui m’a le plus marquée par sa beauté, son contenu et le souci du bien-être de l’individu. Une nourriture du terroir faisant honneur aux Augustines et leurs connaissances des bienfaits de la nutrition dans un corps en santé et une âme en paix. La mise en valeur des plantes médicinales et patrimoniales m’a énormément plu. On a fait attention à mes intolérances reliées à ma maladie de Crohn avec une délicatesse très appréciée. Le chef me disait qu’on vient ici pour se ressourcer physiquement et mentalement, il serait donc bien triste que je reparte malade.

Publicité
So true! 

J’aurais encore mille choses à vous dire sur cet endroit, comme les activités offertes, les produits de leur merveilleuse boutique ou encore la possibilité d’y faire des conférences. Ma famille et mes proches en entendent parler depuis 2 semaines et sont aussi emballés que moi de savoir que j’y retourne en septembre!

Le mieux pour comprendre la grandiosité de ce lieu, c’est de s’y rendre et de s’en imprégner. Pour en connaître davantage avant de vous y rendre, une visite sur leur site Web vous convaincra, j’en suis certaine.

http://monastere.ca/

Sur Instagram

Sur Facebook

Publicité

Namasté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page