Histoire d’une entrevue catastrophique et de déceptions

Comment a été ton entrevue? Penses-tu avoir la job?
Non!
Les mauvaises expériences en entrevue ne sont pas toujours «de notre faute». J’ai vécu une entrevue des plus terribles à ma sortie de l’Université, il y a 3 ans, et je dois dire que depuis, je m’attends à pas mal tout. Malgré tout, cette expérience, ma foi désagréable, mérite d’être racontée parce que, qui sait… ça pourrait vous arriver!

J’ai fini l’école et je suis sur le marché du travail depuis quelques mois. Je reçois, sur Linkedin, un courriel d’une dame des relations humaines d’une compagnie X. Bien heureuse de voir que ladite compagnie est intéressée par mon profil, je la contacte. La rencontre téléphonique se déroule sans embûche et j’en ressors avec une entrevue la semaine même. Le jour J, je me rends aux bureaux de l’entreprise, plutôt fébrile d’avoir la chance d’avoir mon premier «vrai travail d’adulte». Une fois dans le bureau, l’épopée commence…

La dame commence en m’expliquant qu’elle est complètement dans le jus (évènement interne quelconque) et qu’il est possible qu’elle ait à prendre un appel pendant notre rencontre. Jusque là, fine. On commence l’entrevue. À peine quelques minutes plus tard, BING, un courriel. L’entrevue est sur pause et elle répond au courriel. On reprend l’entrevue… pause. Elle me dit de patienter deux secondes. Un appel s’ensuit. L’entrevue se poursuit. Le téléphone sonne encore. La dame prend l’appel, raccroche et retourne à son ordinateur écrire un courriel. Pendant une bonne dizaine de minutes, je reste assise là, le sourire un peu figé.

tumblr_inline_mut2x4FOJT1rf5auz

On se remet à discuter (jusque là je n’ai eu le temps que de parler brièvement de mon parcours scolaire). Elle regarde mon CV et me dit que je devrais retourner faire une formation dans le domaine X parce que selon elle, je n’ai pas assez de compétences pour remplir le poste. Facepalm. Il y a environ 30 minutes que je suis dans son bureau pour une entrevue pour un poste pour lequel ELLE m’a contactée alors que je n’ai pas les compétences requises? Un peu déconcertée, je la remercie du conseil. Elle me remercie et me reconduit à la porte en m’assurant que, même si je n’obtiens pas le poste, elle m’écrirait pour me donner des nouvelles.

Publicité

2 semaines plus tard, toujours pas de nouvelles. Je savais que je n’avais pas l’emploi mais je décidais de lui écrire. Bonjour, bla bla bla, je doute fortement que j’ai le poste bla bla bla, j’attends de vos nouvelles, bla bla bla, Merci. Je n’ai jamais eu de nouvelles de la dame.

La compagnie X pour laquelle j’avais fait cette entrevue était ma compagnie de rêve quand j’étais étudiante. Après cette entrevue, j’ai réalisé que parfois on idéalise beaucoup trop un poste ou une entreprise à cause de son nom. Bref, on sourit, on ne se décourage pas, on ne perd pas patience et on grandit d’expérience de la sorte (et on trouve une job encore plus cool)!

 Rien de pertinent, juste une tranche de vie!

Bonne chance dans vos recherches d’emplois la gang!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page