Alexandra Kiwi Dubois : une fille que rien n’arrête!

Je connais Alexe depuis l’âge de trois ans et nous sommes encore amies, aujourd’hui, 22 ans plus tard. J’ai vu l’évolution de ma tendre amie et une constance demeure : elle fonce tête baissée vers ses passions.

ALEXEKIWIMOTO
Crédit : Kiwi-Alexe Dubois/Facebook

Comment vous décrire Alexe en quelques mots? C’est une belle jeune femme de 26 ans qui tripe sur (presque) tout ce qui a des roues, c’est-à-dire, la moto, la motocross, les voitures, les 4 roues, etc. Dès la fin de ses études secondaires, elle a commencé un DEP en mécanique automobile, pour finalement se rediriger en vente mécanique et accessoires. Une fois diplômée, elle est allée sur le marché du travail, mais la réalité sur le terrain ne correspondait pas tout à fait à ses ambitions. Donc, elle est retournée sur les bancs de l’école, mais cette fois-ci en dessin du bâtiment.

Alexe est consciente que ce sont deux milieux non traditionnellement féminins, mais elle ne laisse pas cela l’arrêter. Au contraire, elle voit ça comme un défi. Au début, ses parents ne comprenaient pas trop son choix de carrière en mécanique automobile, cependant, ils ont rapidement vu qu’elle était talentueuse et passionnée.

ALEXEMECANO
Crédit : Kiwi-Alexe Dubois/Facebook

Le fait que ce soit des milieux majoritairement masculins ne la dérange pas du tout. Elle dit même avoir plus d’affinité avec les hommes que les femmes en général. Alexe est très compétente et passionnée, ce qui a suscité du respect chez ses collègues, qui l’ont rapidement intégrée à l’équipe.

En plus d’être mécanicienne, elle pratique la motocross depuis 3 ans et demi. Elle a fait ses débuts en 2013 en enduro et elle a donné beaucoup de temps pour l’organisation de la FMSQ (Fédération des Motocyclistes de sentiers du Québec). En 2013, Alexe a créé une communauté baptisée Rideuses, celle-ci avait pour but de rassembler les femmes qui pratiquent ce sport. Toujours en 2013, elle a organisé une course amicale à Oktane Park, qui fut un grand succès et a attiré beaucoup de motocyclistes. Ensuite, en 2014, Alexe a fait son premier podium et son premier top 10 dans un championnat. En 2015, elle a pris un temps de recul et maintenant Alexe est plus motivée que jamais de retourner dans les compétitions, mais elle veut faire les choses à sa manière, cette fois-ci.

Publicité
ALEXEDUBOISMAN
Crédit : Alexe-Kiwi Dubois/Facebook

Alexe n’est pas la seule fille à faire du motocross, elle y a rencontré d’autres femmes fonceuses avec qui elle s’est liée d’amitié. Selon elle, dans ce sport (et tous les autres hein!) parfois la compétition peut créer des tensions, puisque certain(e)s la prenne trop au sérieux. Alors, elle croit que  l’important c’est de trouver des rideuses avec qui ça clique et d’avoir du plaisir ensemble tout en se challengeant gentiment. Alexe préconise le fun avant tout et c’est ce qui la mènera loin!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page