Voyager en solo pour la première fois

Je pars en voyage en solo pour la première fois, et je suis trop excitée pour avoir peur

Voilà ce que j’avais commencé à écrire, il y a quelques semaines. Là, il ne me reste plus que quelques jours avant de partir pour l’Écosse et l’Irlande en solo, et je call bullshit sur moi-même !

Je me disais que je n’allais pas stresser puisqu’après tout, je suis loin d’être novice du voyage. J’ai vécu dans un sac à dos pendant six mois en échange étudiant. J’ai enduré tellement de vols Ryanair que je connais la chanson d’atterrissage par cœur (queue la musique quétaine, on a survécu). Je travaille dans le domaine du voyage. Je me sens comme une habituée des aéroports. Le voyage, c’est rendu dans mes veines comme le sang qui y a toujours coulé.

Pourquoi je stresserais alors, right ?

LOL.

C’est comme si je venais de vraiment réaliser que je vais être legit toute seule de A à Z ?! Que mon sens de l’orientation n’a jamais été on point et que je n’aurai personne sur qui me fier ?! Que je devrai me débrouiller toute seule comme la grande adulte responsable que je ne suis clairement pas ?! Que je ne savais même pas jusqu’à aujourd’hui que je prononçais Edinburgh mal (c’est EdinBRUH genre WTF) ?! POUVEZ-VOUS BEN ME DIRE DANS QUOI JE ME SUIS EMBARQUÉE ???

Publicité
reese-witherspoon-in-wild-movie-3
Comme Reese Witherspoon dans Wild, je ne sais pas ce que je fais. (crédit: apnatimepass.com)

Les gens autour de moi (ma mère) m’ont souvent demandé si j’avais peur. Je leur répondais – naïvement – que non. J’étais trop excitée à tout organiser devant mon compte Pinterest ou le nez collé dans mes livres Lonely Planet pour bien y penser. Blâmez mon esprit rêveur, je suis Poissons, ce n’est pas de ma faute.

La tête sortie des nuages, je vois qu’il y a une centaine de raisons d’avoir peur.

Mais il y a aussi mille et une raisons d’être excitée.

Guys, une chose que j’ai apprise : faut pas s’arrêter à ses peurs. Je vais sûrement être tellement stressée le jour de mon départ que je vais trembler et oublier mon nom. Mais je pense à ce qui m’attend après ça, tout ce que me permettra ce voyage. La liste est pas mal convaincante, je trouve, et elle est loin d’être exhaustive.

  • La chance de voir ce que je veux, quand je veux ! Pas besoin de faire de compromis quand t’es seule ! Je pourrai vraiment prendre le temps de m’asseoir et de me demander, où est-ce que je veux aller, moi ? De quelle manière est-ce que je veux voyager, moi ? Wôw, que ça fait du bien. Enfin. Enfin.
carte
Crédit: stocksnap.io
  • La chance de rencontrer plein de gens ! La beauté d’être seule : se booker un lit dans une chambre d’hostel ou une place sur un tour guidé, c’est de se garantir plein de rencontres. Ça va de soi, tout comme le WiFi et le petit-déj.
  • La chance d’aller à mon propre rythme ! Non, mais sérieux, c’est tellement important d’y aller au rythme qu’on veut. Si je veux prendre le thé à The Elephant House en me prenant pour J.K. Rowling pendant un après-midi pluvieux ben relaxe, c’est ce que je vais faire et y’a personne qui va m’arrêter.
  • La chance de sortir de ma zone de confort ! Quand on voyage avec des gens, c’est toujours plus simple d’essayer de naviguer une ville inconnue, de demander de l’aide, de demander à quelqu’un de nous prendre en photo, bref, d’affronter le tout en grand nombre. Mais de le faire seule ! Pah ! Je vais m’en débarrasser, de ma gêne.
  • La chance d’être seule, sans que ce soit perçu pour de la solitude. D’aller m’asseoir dans un resto, seule, et de ne pas me sentir mal à l’aise, pour une fois, le nez collé à mon téléphone. Juste d’observer. D’être plus abordable. D’ouvrir la porte à des rencontres.

Tous les témoignages que j’ai lus/entendus de gens qui ont voyagé en solo disent avoir vécu quelque chose d’épique lors de ce type de voyage – quelque chose qui a modifié à jamais leur vie. Ça peut sembler cliché pour certains, mais moi je le crois à fond. Je sens que je suis sur le bord de quelque chose d’important, que je suis sur le point de toucher à quelque chose d’ineffable. J’imagine que c’est le sentiment qui nous accompagne quand on décide d’affronter l’inconnu.

Publicité

Effrayant et excitant. Le mélange qui accompagne toute bonne chose, non ?

Je ne sais pas. Vous me redemanderez ce que j’en pense à mon retour. Quoi que ça se peut que je trouve l’amour de ma vie dans les Highlands, avec son kilt et son whisky, et que je ne revienne jamais ! C’tune joke, mom

Highlander
Crédit: tumblr.com

(Yes, please.)

Et vous, avez-vous déjà fait un voyage en solo ? Partagez dans les commentaires !

Image à la une: pixabay.com

Publicité

2 réflexions sur “Voyager en solo pour la première fois”

  1. Allô! Je pars dans deux jours toute seule pour mon premier voyage ever dans les Europes. Donc, non seulement je pars seule, mais je n’ai pas l’expérience d’avoir voyagé tant que ça avant. Ça va bien aller, mais les sentiments que tu décris ressemblent vraiment full de beaucoup à ce qui se passe dans mon coeur et ma tête en ce moment. Merci pour ton billet! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page