Les réseaux sociaux m’ont sauvée… et toi?

Social media communicationÀ un moment ou à un autre, nous avons tous haï les réseaux sociaux pour plein de raisons. On cultive une sorte de relation d’amour haine avec ceux-ci. Ils nous rapprochent et nous éloignent à la fois, et de la réalité, et des gens qu’on aime. Mais malgré tous les mauvais côtés des réseaux sociaux (je pense entre autres à l’intimidation, les creeps et cie.), il y a du bon… du très bon… tellement bon que ça sauve parfois des vies… et que ça a sauvé celle de la merveilleuse Julie Philippon.

Les réseaux sociaux m’ont sauvée est l’histoire de Julie, prof, amoureuse, amante, femme, blonde, fille, et maman pieuvre de deux enfants différents.  J’ai reçu ce livre avant de connaître Julie, mais je l’ai lu après l’avoir rencontrée lors de l’ouverture médiatique du Sports Experts de Laval. Si j’avais un mot à donner pour résumer le livre et ma rencontre avec cette dernière, c’est : Authenticité (avec un grand A).

Parce qu’une rencontre avec elle, que ce soit en vrai, par les réseaux ou par la lecture, c’est une rencontre avec l’authenticité. Elle ne cache rien de son parcours merveilleux, différent et parfois frustrant, mais peu ennuyant. Comment elle est partie du haut, de la femme pleine de rêves, à une femme gardant de peine et misère la tête hors de l’eau pour diverses raisons, pour remonter à la surface et trouver un certain équilibre. Julie Philippon raconte les hauts et les bas de son quotidien. D’où elle est partie pour en arriver jusqu’ici, comment elle a dû accompagner son père jusqu’à la mort, et comment elle doit aider ses enfants à chaque jour, sans s’oublier.

« Grâce aux réseaux sociaux, j’ai renoué avec les joies de la créativité et j’arrive à concilier de façon originale tous les aspects de mon quotidien en ayant l’impression de faire une petite différence dans la vie de ma communauté.

Ils sont pour moi un excellent moyen de dire merci, de bousculer les préjugés, de démystifier, de prendre position, de célébrer en soulignant des occasions importantes pour moi ou mes proches, de demander de l’aide, de soutenir des causes qui me tiennent à cœur et d’encourager des gens en qui je crois.

Depuis que je prends mon clavier pour m’exprimer, je grandis et je suis de plus en plus sur mon X, à la bonne place, en train de faire les bonnes choses.

Comme maman d’enfants différents, comme proche aidante et comme individu, les réseaux sociaux m’ont sauvée !

Laissez-moi vous en parler un peu… »

10644797_979373262115818_8616366638637696964_n
Facebook de Julie : Vous devriez lire Mamanbooh sur le carton.

Mais qu’est-ce que les réseaux sociaux viennent y faire? Ils deviennent une bouée, une nécessité pour se forger une communauté qui n’existe pas. Ils permettent de se rapprocher (le plus possible) de gens qui vivent la même réalité que nous et aussi de se sentir moins seuls. C’est de savoir que même si nous n’avons jamais rencontré ces gens, ils prendront le temps de nous écouter (lire). Et ce temps, c’est précieux. Car partager nous permet d’extérioriser, de nous enlever un poids, et écouter nous permet de faire du bien. Je trouve ça gagnant-gagnant.

Il n’y aura pas de flafla dans cette lecture, que du vrai. Une plume merveilleuse avec des mots à point pour nous accompagner tout au long de ce petit moment que l’on passe avec elle. Aussi, ce qui est charmant de cette lecture, c’est que même sans vivre le quotidien de Julie, il est possible d’appliquer ou de se reconnaître dans plusieurs de ses réflexions.

Publicité

Ce livre est arrivé à point dans ma vie. À un moment où je remettais plusieurs choses en question, où la peur avait commencé à prendre le dessus sur le reste. Les réseaux sociaux m’ont sauvée c’est un véritable baume sur le cœur pour comprendre une réalité différente de la nôtre, mais aussi pour relativiser certaines choses que l’on vit dans notre propre quotidien.

Je ne suis pas certaine que dans un autre format, l’histoire de Julie Philippon aurait pu aussi bien vivre. Mais dans le cas présent, le tout s’harmonise bien. Les parties sont bien divisées, ça nous permet de bien cerner l’idée des prochains paragraphes ce qui donne une lecture fluide. Sincèrement, j’ai lu de la première page à la dernière très rapidement dans le métro, et j’avoue avoir eu la larme à l’œil très souvent, surtout au passage des Mères courage.

Et si l’on peut dire que les réseaux sociaux ont effectivement sauvé Julie, on peut probablement dire qu’à elle seule, elle a probablement sauvé d’autres personnes à travers ceux-ci… et son livre.  Chapeau ma belle Julie!

  • mo_9782895625827Titre : Les réseaux sociaux m’ont sauvée
  • Verdict: Boucle Parfait
  • Note: 10/10
  • Genre: Psychologie
  • Traduit par : N/A
  • Auteur : Julie Philippon
  • Éditions : Publistar
  • Publication: Avril 2015
  • Collection: N/A
  • Prix: Papier 22,95 $ | Numérique (ePub) 16,99$

Légende: Médiocre – 1 à 3 | Bof-Passable – 4 à 5 | Bon 6 à 7 | Excellent 8 à 9.9 | Parfait – 10

Pour me suivre FB + Twitter + Instagram !

Publicité

2 réflexions sur “Les réseaux sociaux m’ont sauvée… et toi?”

  1. Oui Julie est une vrai! Une vrai femme avec de vrai défis et une vrai famille. Je l’ai connut par les réseau sociaux et j’aime l’écouter et voir son énergie et sa candeur. On peux connecter avec elle parce qu’elle ne fait pas semblant.
    Je vous souhaite de pouvoir mettre la main sur son livre car son histoire ne ressemble à celle de personne et en même temps à celle de tous le monde mais plus intense plus concentré.

Répondre à Sylvie Cadorette Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page