La sélection L’héritière : l’épilogue qui est devenu un livre

Au tout départ, la série à sensation La sélection ne devait connaître que trois tomes, et puis voilà qu’un quatrième s’est ajouté! Ce qui ne devait être qu’un épilogue bonus pour remercier les fans s’est transformé en livre qui ne fait pas l’unanimité au sein des fans de Kiera Cass.

ATTENTION – Si tu n’as pas lu le 3e tome, L’élue, je te conseille de cesser ta lecture ici.

[ Critique de La Sélection (T.1)L’élite (T.2)L’élue (T.3) ]

téléchargement

Cette fois, America et Maxon, sans être pour autant absents de l’histoire, laissent leur place à Eadlyn, l’héritière du trône… par huit minutes. Huit minutes qui ont tout changé sa vie et qui lui ont donné de lourdes responsabilités dès son premier souffle, qui a eu lieu huit minutes avant son frère. D’ailleurs, elle le maudira un peu pour ça de temps à autre.

Publicité

Il est difficile de bien juger le livre en français pour une raison : la traductrice n’est pas la même que pour les tomes précédents, et cela change un peu le ton. Pas beaucoup, mais juste assez pour que l’on perçoive la différence.  Ce quatrième tome est de loin celui dans lequel j’ai eu le plus de difficulté à embarquer. Contrairement aux 20 pages que ça me prend habituellement, il m’en a pris environ 70 avant d’accrocher et de tourner page après page.

Toutefois, la différence ne se situe pas seulement dans la traduction. Eadlyn est aussi à des années lumières d’America, et ceci se justifie par les origines très contrastantes de celles-ci. America venait d’un monde modeste, tandis qu’Eadlyn est née avec la cuillère dans la bouche, comme on dit. Ça ne fait pas pour autant d’elle quelqu’un d’hautain ou superficiel ; en fait, c’est un peu le contraire. Sous cette armure de femme forme se trouve une femme qui ne veut pas décevoir. La différence majeure entre Eadlyn et sa mère? La première a toujours su qu’elle était en contrôle, contrairement à la deuxième.

Capture d’écran 2016-02-13 à 18.25.34

Questionnée à ce sujet, Kiera Cass répète que le lecteur n’est pas obligé d’aimer Eadlyn, mais au moins de la considérer et de tenter de la comprendre. C’est exactement ce qu’il faut faire pour apprécier notre lecture. D’ailleurs, plus la lecture avance, plus on l’aime, même si elle continue de nous exaspérer. J’ai bien hâte de lire le cinquième et dernier tome (pour vrai cette fois), La couronne, qui devrait sortir quelque part en 2016.

Il y a une petite touche de féminisme très intéressante dans  L’héritière. Elle n’est pas amenée en profondeur, mais elle est assez présente pour donner un ton tout à fait différent à la monarchie du futur à Illéa.

Publicité

Parmi ses défauts, je pense entre autre à l’erreur suivante : un garde dit à Maxon d’appeler sa mère, mais cette dernière est décédée dans le tome 3 de la série. Oups! C’est un bon livre, un peu gros pour ce qu’il a à offrir, mais qui ouvre beaucoup de possibilités pour la suite.

On espère que la sauce ne sera pas étirée trop longtemps et que le cinquième tome viendra terminer la série La sélection de brillante façon!

Pour lire mon entrevue avec Kiera Cass, c’est ici! 

  • Verdict: Boucle Bon
  • Note: 7/10
  • Genre: Livre jeunesse, Dystopique, Monarchique, 13+
  • Traduit par : Fabienne Vidallet
  • Auteur : Kiera Cass
  • Éditions : Robert Laffont
  • Publication: 18 mai 2015
  • Collection: Collection R & La Sélection
  • Prix: Papier 24,95 $ | Numérique (ePub) 18,99$

Légende: Médiocre – 1 à 3 | Bof-Passable – 4 à 5 | Bon 6 à 7 | Excellent 8 à 9.9 | Parfait – 10

Pour me suivre FB + Twitter + Instagram !

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page