VIVA GLAM : une initiative caritative qui lutte contre le VIH et le SIDA.

Je suis une fan inconditionnelle de rouge à lèvres. Je pense qu’à eux seuls, ils peuvent changer complètement un look. Je fais régulièrement un tour chez MAC, puisque j’apprécie leur grand choix de couleurs et de finis.

À chaque année, grâce à la collection VIVA GLAM, MAC offre l’opportunité de faire une bonne action tout en satisfaisant vos envies de rouge à lèvres. VIVA GLAM est une initiative de la Fondation MAC AIDS Fund (MAF). Cette année, VIVA GLAM vous offre un rouge à lèvres et un gloss et TOUS les profits des ventes vont à des organismes qui viennent en aide aux personnes atteintes du VIH/SIDA.

macvivaglam

Depuis le début de l’initiative, en 1994, le MAF a remis plus de 490 millions à des organismes canadiens qui luttent contre le VIH/SIDA. J’ai eu la chance d’interviewer madame Nancy Mahon, directrice générale internationale du MAF et présidente du Conseil Consultatif VIH/SIDA du Président Barack Obama.

Boucle Magazine : Pourquoi MAC a-t-il voulu s’associer à cette cause plutôt qu’à celle du cancer du sein, par exemple?

Publicité

Nancy Mahon : «MAC Cosmétiques, fondée à Toronto, a créé la Fondation MAC AIDS Fund (MAF) en réponse à la crise du VIH qui avait un impact significatif auprès de l’industrie de la beauté. Nos amis, famille, collègues et notre personnel ont été touchés et en tant que société, nous voulions aider. Le MAF est né pour combattre le VIH/SIDA avec un modèle de financement audacieux visant à soutenir toutes les populations, les ethnies, les hommes, comme les femmes.

Vingt ans plus tard, nous sommes l’un des plus grands bailleurs de fonds corporatifs venant en soutien au travail entourant le VIH / SIDA et la lutte contre le VIH/SIDA autour du monde.»

vivaglam1994

BM : Lors de la création de VIVA GLAM, en 1994, la crise du SIDA était encore récente et on sait qu’elle a été largement associée aux populations LGBT (lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre), est-ce dans le but de promouvoir des valeurs d’acceptation et d’ouverture que MAC a voulu supporter cette cause?

NM : «Nous ne pouvons pas lutter efficacement contre le SIDA – et la pauvreté, d’ailleurs – à moins que nous ouvrions grand nos bras que nous rencontrions les gens là où ils sont. La Fondation MAC AIDS Fund célèbre l’humanité, la vie, la créativité et l’individualité. Nous sommes certainement motivés par l’ouverture et l’acceptation comme en témoigne notre engagement face à l’épidémie dans les communautés où les gens sont les plus vulnérables.»

Publicité

BM : Quelle est la position de MAC face à la diversité corporelle et à la diversité des genres?

NM : «La diversité et l’individualité sont fondamentales pour définir la beauté. Nous croyons que la beauté vient dans toutes les formes et tailles et nous cherchons à permettre aux gens de se sentir beaux chaque jour. Nous croyons fermement aussi qu’étant une entreprise, MAC est plus fort parce que nous recrutons activement les gens de tous les genres, de toutes couleurs, de toutes croyances religieuses, peu importe les préférences sexuelles et l’âge.»

StyleSEEKER_NA_final

BM : Vous dites avoir participé à la prise de conscience et d’acceptation sociale; comment, selon vous, l’initiative VIVA GLAM a-t-elle rendu le VIH/SIDA moins stigmatisé?

NM : «Le fait que MAC, qui est un géant commercial dans le secteur de la mode et de la beauté, mène la lutte contre le SIDA, en dit long sur cette société, ses clients et ses employés.

Publicité

Dans la dernière année seulement, la Fondation MAC AIDS Fund a fourni plus de 3,1 millions$ (CAD) en subventions à des organismes canadiens incroyables, qui travaillent à lutter contre la stigmatisation. Par exemple, la Black Coalition for AIDS Prevention, un organisme qui lutte contre la stigmatisation parmi les communautés noires de Toronto et à améliorer la qualité de vie des personnes vivants avec ou affectées par le VIH/SIDA.»

miley

BM : Quelle est la situation actuelle du VIH/SIDA au Canada?

NM : «À la fin de 2011, 71 300 personnes ont été estimées être vivant avec le VIH – contre 57 000 en 2005. Parmi celles-ci, environ 25 pour cent étaient conscientes de leur infection. Au moins 13 864 personnes atteintes du SIDA sont mortes depuis le début de l’épidémie. En 2011, la plus grande proportion de cas de SIDA déclarés chez les hommes adultes avec la catégorie d’exposition est encore HSH, à 41,2 pour cent.

À la fin de 2011, les femmes vivant avec le VIH ont représenté environ 23,3 pour cent du total national, et les peuples autochtones nouvellement infectés représentent environ 8,9 pour cent à 12,2 pour cent.»

Publicité

BM : Croyez-vous que la population manque d’information face à cet enjeu?

NM : «Bien que des avancements importants ont été réalisés, le Canada a toujours du travail à faire pour mettre fin à l’épidémie de VIH/SIDA. Plus de sensibilisation est nécessaire autour de la prévention et le traitement, et nous avons besoin de continuer à lutter contre la stigmatisation. Il est crucial que les Canadiens aient accès aux faits – particulièrement les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes, les populations autochtones et les utilisateurs de drogues injectables – y compris la façon de minimiser les risques d’infection et accéder aux options de prévention et de traitement éprouvées qui existent aujourd’hui.

BM : En quoi votre campagne se distingue-t-elle de la masse des initiatives caritatives de l’industrie de la beauté?

NN «La Fondation MAC AIDS Fund est fière de faire les choses différemment. Nous recherchons des initiatives les plus pionnières et novatrices, celles que d’autres bailleurs de fonds pourraient ne pas toucher, celles qui traitent directement les personnes les plus marginalisées et stigmatisées par l’épidémie. Nous sommes fiers d’appuyer des programmes de pointe, avec l’objectif de mettre fin à l’infection du VIH, aux décès et à la stigmatisation dans le monde entier.»

miley2

Publicité

BM : Pourquoi avez-vous choisi Miley Cyrus comme égérie?

NM : «Il y a plus de 20 ans, nous avons eu cette idée : une campagne qui exploite le pouvoir de personnes vedettes pour nous aider à mettre fin au VIH et le SIDA, en donnant chaque sous du prix de vente à la cause. Grâce aux personnalités ambassadrices, telles que RuPaul, KD Lang, Linda Evangelista, Rihanna et maintenant Miley Cyrus, le message VIVA GLAM est vivant et vibrant, et atteint les publics plus difficiles à rejoindre à travers le monde.

Étant l’une des icônes les plus connues dans la culture populaire et profondément engagée, Miley Cyrus était une excellente ambassadrice de VIVA GLAM. Elle a une passion profonde pour les itinérants et les jeunes LGBT, qui sont tous étroitement touchés par l’épidémie de VIH / SIDA. Grâce au soutien incroyable de Miley, elle nous a aidé à atteindre les jeunes, un groupe démographique essentiel pour mettre fin au VIH.»

mileyglam

Quel est l’avenir de votre campagne; comptez-vous offrir d’autres produits que des rouges à lèvres?

Publicité

Nous sommes dans une période critique où la fin du SIDA est vraiment possible. Pourtant, l’infection et la mortalité du SIDA sont encore en croissance chez les jeunes à l’échelle mondiale et l’accès aux soins et aux traitements reste un défi dans de nombreuses parties du monde. La Fondation MAC AIDS Fund continuera à financer et à lutter jusqu’à ce que nous atteignions zéro nouvelle infection, décès, et la stigmatisation. Nous allons continuer à lancer une nouvelle initiative VIVA GLAM chaque année, avec des rouges à lèvres et lipglass aux beaux tons vifs, avec une nouvelle collection à venir dans les prochains mois.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *