Élise: La peur du loup #2

Annie Lemieux-Gaudrault promettait des héroïnes indépendantes, fortes et carriéristes avec des emplois très différents pour sa série La peur du loup, et c’est exactement ce qu’elle a livré une fois de plus avec Élise. Une femme, désirant certes l’amour avec un grand A, mais qui se définit tout autant par son emploi d’ingénieure en aéronautique. Carrière atypique dans le monde de la chick-lit.

Qui a dit qu’être ingénieure n’était qu’une affaire d’hommes ou encore un emploi ennuyant? La peur du loup #2 nous fait découvrir la GEC, département dans lequel Élise travaille. Un univers stimulant, drôle et attachant où hommes et femmes sont égalitaires. L’auteure nous présente donc des personnages attachants et essentiels à la vie d’Élise. Chacun d’eux possède sa propre identité, ce qui crée un groupe très éclectique, mais qui se marie très bien ensemble.

On fait donc la rencontre d’Élise et son loup. Élise est plus cérébrale que sa prédécesseure Sara, mais aussi plus romantique à la fois. Elle devra apprendre à arrêter de s’attacher inutilement à des partenaires qui n’en valent pas la peine. Et vaincre son loup ne se fait pas sans heurts quand la vie s’en mêle d’une drôle de façon. Vous comprendrez à la lecture, question de ne pas vous dévoiler de punchs.

10636081_459605997520455_6054431423493127703_n
Au programme dans ce deuxième tome? Du speed dating, une amitié surprenante avec un dénommé Romain, des partys de bureau plus épiques les uns que les autres et des aventures, disons le, très divertissantes. Il y a aussi une très belle réflexion à tirer sur la différence d’âge en amour.  À travers tout ça, les trois filles se réunissent ici et là. Ce qui nous permet de suivre un peu leur vie en parallèle. Même si ce livre se lit seul à part entière, si vous désirez lire le premier, je vous conseille de le faire avant, car certains punchs vous gâcheront de belles surprises à la lecture de Sara.

La verve fantastique d’Annie Lemieux-Gaudrault est de nouveau présente et sa plume n’a rien perdu de son rythme. Il n’y a que son humour qui change quelque peu afin de s’adapter au tempérament et à la personnalité de son personnage. Ce qui donne un peu plus de saveur à la lecture. Chaque chapitre débute par une fiche obligatoire dans le GEC qui constitue à évaluer son niveau d’énergie, de stress, son efficacité physique et mentale et son sentiment général de compétence sur 10. C’est une idée très différente de ce que l’on voit habituellement et très intéressante. La peur du loup #2 est, grâce à ceci, plus facile à suivre que le premier.

Publicité

10998402_458173317663723_2194617408141667988_o

Encore une fois, La peur du loup est une excellente lecture avec un format parfait pour le trainer avec soi dans son sac à main. Livre que l’on terminera rapidement sans problème!

Maintenant, il  vous faudra prendre votre mal en patience, car le 3e tome n’est prévu que pour février 2016! Que celles qui ont hâte de lire les aventures et de connaître le loup de Marie lèvent la main!

Verdict : Boucle excellent

Note : 8/10

Publicité

Parution: février 2015

Genre :  littérature québécoise, chick-lit

Éditions :  Libre Expression

Collection: La peur du loup

Prix:  Papier 22,95 $ | Numérique (epub) 14,99$ 

Publicité

Légende: Médiocre – 1 à 3 | Bof-Passable – 4 à 5 | Bon 6 à 7 | Excellent 8 à 9.9 | Parfait – 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page