Parce que tout me ramène à toi: ma critique

0 Partages
Crédit photo: clindoeil.ca
Crédit photo: clindoeil.ca

L’été dernier, je vous parlais du premier livre de Samuel Larochelle À cause des garçons, paru en 2013,  que j’avais bien apprécié. Récemment, j’ai eu l’occasion de lire son deuxième roman : Parce que tout me ramène à toi, qui poursuit dans la même lignée.  Dans le premier roman, nous découvrions Émile, récemment déménagé à Montréal, après avoir passé son enfance en Gaspésie et tentant d’apprivoiser ses relations sentimentales naissantes avec les hommes. Dans le second, le même personnage est au centre du récit. Émile est maintenant devenu photographe professionnel, emploi que son défunt père occupait avant lui.  Il tente toutefois de trouver une orientation plus précise dans sa carrière à travers tous les contrats qui lui sont offerts et ses objectifs personnels.  Il est en couple depuis peu avec Davide, avec qui il découvre l’amour partagé pour la première fois.  Cette relation sera pour lui une source de découvertes et d’émotions multiples. Ses amies attendrissantes, Lilie et Clara, ainsi que Charles et Bryan le tiennent aussi très occupés. Sa mère, toujours en Gaspésie, a pour sa part du nouveau dans sa vie et Émile doit apprendre à gérer tout cela.

samuel larochelle www.nightlife.caÉmile nous livre ici ses anecdotes amoureuses et amicales, ses réflexions, ses questionnements et ses pleurs avec une candeur rafraîchissante. Pour avoir lu plusieurs jeunes auteurs québécois dans les derniers mois, j’ai trouvé le récit de Samuel Larochelle particulièrement différent et original. Premièrement, en centrant l’histoire sur un jeune gai, l’auteur touche un sujet trop rarement abordé dans la fiction québécoise à ma connaissance. En effet, une histoire, qui aurait pu paraître un peu trop rose si elle avait eu pour personnage principal une jeune femme hétérosexuelle, trouve cette fois un sens nouveau et pertinent.  Il est intéressant de suivre Émile dans ses péripéties, car sa personnalité s’éloigne des clichés, mais assume également ses contradictions. Chaque personne qui lira ce roman s’interrogera probablement sur sa propre vision de l’homosexualité et c’est tant mieux.

Publicité
Crédit photo: www.lechoabitibien.ca
Crédit photo: www.lechoabitibien.ca

Deuxièmement, l’écriture de Larochelle est soignée et lyrique tout en étant très facile à lire. Cela permet une lecture plus agréable à mon avis. Aussi, l’auteur fait régulièrement référence à des livres et des artistes récents qui permettent au livre d’avoir un meilleur ancrage avec la réalité. Je salue ici l’occasion qu’a saisi Samuel Larochelle d’encourager à sa manières ses collègues auteurs.

En bref, Parce que tout me ramène à toi est une agréable lecture sur l’amour et les relations humaines. Ce roman est un excellent remède contre les blues automnaux de novembre.

Samuel Larochelle écrit également pour plusieurs médias. Suivez-le sur Facebook au https://www.facebook.com/samuel.larochelle

Publicité

Parce que tout me ramène à toi, Samuel Larochelle, Éditions Druide, 369 pages, 24,95$

L’image à la une provient du www.nightlife.ca

Amélie Lacroix Maccabée

[email protected]

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *