Le quart de millimètre de Zviane: ma critique

Devenue récemment une fanatique de bandes dessinées, particulièrement la BD québécoise, je connaissais déjà Zviane avant qu’on me propose de la lire. Dans le paysage de la BD de la province, elle constitue une des incontournables. Ses récits, dans lesquels elle se met souvent en scène et s’inspire parfois de sa propre vie, sont drôles, spontanés et touchants. Son dessin est simple, mais expressif.  Il est intéressant de reconnaître une unité dans ses sujets et aussi dans sa personnalité excentrique qui se reflète dans ses histoires.

Crédit photo: www.librairiemonet.com
Crédit photo: www.librairiemonet.com

Dans Le quart de millimètre, réédité cette année, originellement publié en 2009, Zviane nous raconte son quotidien à une époque précise de sa vie. En effet, mis à part son travail prolifique en BD, elle est aussi une musicienne. Elle a d’ailleurs fait ses études collégiales et un baccalauréat en musique et c’est sur ce baccalauréat très prenant que se concentre Le quart de milllimètre.

 Sous forme de carnets, Sylvie-Anne, de son vrai nom, raconte avec ferveur sa vie d’étudiante : les cours, les rencontres, les professeurs, les travaux à faire. Même si elle aborde à l’occasion d’autres thèmes, la musique prend une place prépondérante dans cette œuvre. Est-ce positif ou négatif? Cela dépend du lecteur. Personnellement, pour moi qui ne connais pratiquement rien à la musique, j’ai trouvé cet album instructif, mais parfois redondant ou trop approfondi. Je m’explique. Zviane communique dans ce livre toute la fougue qui l’anime lorsqu’elle pense à de grands compositeurs ou à des méthodes musicales.  Elle réussit à rendre ludique un sujet plutôt complexe. Toutefois, pour les amateurs comme moi, une BD entière sur la composition musicale est un peu too much. Cependant, ce détail quelque peu dérangeant pour certaines personnes peut être un point positif pour un connaisseur musical, car rares sont les ouvrages qui mêlent bande dessinée et musique.

Crédit photo: www.goodreads.com
Crédit photo: www.goodreads.com

Bref, même si j’ai apprécié ma lecture du livre Le quart de millimètre, ceux qui ne connaissent pas Zviane pourraient débuter par d’autres lectures. Par exemple, la série L’ostie d’chat , qui compte trois  tomes, écrite en collaboration avec Iris, est très amusante à lire. On y suit plusieurs jeunes adultes dans leurs péripéties. C’est charmant. Aussi, Les Deuxièmes, paru en 2013, amalgame sensualité et musique avec une grande finesse. Cette BD contenant peu de paroles est plus mélancolique. En terminant, dans Le Bestiaire de fruits, Zviane fait des expériences culinaires en  goûtant de nombreux fruits exotiques et s’amuse à les évaluer sur différents critères. Son enthousiasme débordant rend cette lecture savoureuse et vous fera accourir à l’épicerie du coin.

Avez-vous des suggestions BD pour moi?

Publicité

Amélie Lacroix Maccabée

[email protected]

 L’image-vedette provient du site www.renaud-bray.com.

Zviane ( renaud-bray.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page