Papillons : déployer ses ailes

Connue pour Poison et autres douceurs chez Libre Expression, Ça ira et Tout ce que j’aurais voulu te dire, tous deux publiés chez Stanké, Annie Loiselle revient avec Papillons, un court récit sur les recommencements.

Des bijoux poétiques et une écriture aérienne nous font découvrir quatre femmes bien différentes mais toutes liées par un seul homme : Albert Brown. Papillons s’ouvre sur la mort de ce dernier. Il laisse derrière lui son épouse Augustine et ses trois filles, Térésa, Alyssa et Anne.

Celles-ci cherchent au cours de ces courtes 192 pages à s’affranchir de ce qu’elles devraient être, en grande partie selon Albert, pour devenir elles-mêmes. Leur quête est simple : se définir en marge du regard des autres et se défaire de l’ombre du mari et du père qui plombe sur elles.

L’on suit ces quatre femmes non seulement grâce à leur vision mais aussi à celle des hommes de leur vie. Vous ferez donc la connaissance de Bernard, Jacob, Christian et Henri en plus d’elles.

Crédit: L'éveil
Crédit: L’éveil

La plume sobre et incisive d’Annie Loiselle est un cadeau du ciel avec cette structure. Chaque scène, au lieu d’être divisée en chapitres, est départagée par une petite étoile. Vous avez donc deux façons de faire cette lecture : rapide ou lente. Il est facile de lire Papillons d’un trait, car les phrases coulent les unes après les autres. Sinon, plus lentement pour savourer ce merveilleux récit tel un bon vin.

Publicité

Ce quatrième roman pour Annie Loiselle porte parfaitement son titre, car tous les personnages déploient leurs ailes tel un papillon. Ils évoluent tous de différentes façons, et la métaphore du papillon est très à propos.

C’est un livre porteur d’espoir expliquant les rapports humains complexes. On perçoit la normalité de la vie et son côté imparfait. On en prendrait plus, mais le côté en suspens nous laisse croire que le malheur peut se changer en bonheur. Ce livre unique est parfait, ou presque.

Papillons, c’est une des lectures les plus étonnantes que j’ai eu le plaisir de faire récemment. Annie Loiselle est une auteure du paysage québécois qui ne devrait pas disparaître de si tôt et qui, souhaitons-le, y restera pour très longtemps encore.

Verdict : Boucle Excellent (quasi parfait)

Note : 9/10

Publicité

Parution: Septembre 2014

Genre : Littérature Québecoise

Éditions :  Stanké

Collection: N/A

Prix:  Papier 22,95 $ | Numérique (PDF) 16,99$ 

Publicité

Légende: Médiocre – 1 à 3 | Bof-Passable – 4 à 5 | Bon 6 à 7 | Excellent 8 à 9.9 | Parfait – 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page