La sélection T.2: L’élite

Ceci est le deuxième tome de la série, voir La Sélection T.1 : Adieu les États-Unis, Bonjour Illeá.

Six. Des 35 demoiselles sélectionnées pour ravir le cœur du prince Maxon, il n’en reste plus que six au palais, incluant bien évidemment America Singer, héroïne de la série, et elles sont prêtes à tout, ou presque, pour remporter la Sélection. Le cœur de Maxon en option.

Dans La Sélection T.2: L’Élite, oh surprise, le triangle amoureux composé d’America, Maxon et Aspen, entre dans une danse étourdissante. America fait beaucoup d’avance-recul. Indécise, et on peut la comprendre car son futur s’y joue, cette dernière se tourne vers l’un et l’autre selon les agissements de chacun. Par contre, à force de le faire aussi souvent, elle donne légèrement l’impression d’être une girouette côté sentiments. Ceci nous poussera, avec Maxon, à se questionner sur ses véritables intentions.

Par le biais du journal de George Illeá, fondateur de cette nouvelle monarchie, nous en apprenons plus sur les raisons de la création de ce monde. Les informations sont brèves et laissent à l’interprétation. Nous apprenons plus de détails, certes, mais tout ça reste en surface. On retrouve aussi quelques explications sur les castes dont font partie les habitants d’Illeá.

the-elite_612x380_0

Publicité

Côté nouveauté, on découvre certains personnages plus en profondeur. Je pense entre autres à Marlee, avec qui America développe une belle complicité, et Maxon, qui se révèle être plus qu’une simple belle gueule. On assiste aussi à l’éclosion en quelque sorte d’America, qui prendra plus de risques et transgressera les règles à répétition. Ce qui a pour effet d’ajouter un peu de piquant à l’histoire, pas très loin de l’émission The Bachelor, minus le sexe.

Le genre que l’on notait plutôt dystopique au départ penche de plus en plus vers le conte de fées. Les chapitres sont courts et l’écriture très fluide. Toutefois, la traduction à la française pourrait en déranger certains. Et que dire de la couverture, toujours aussi élégante que celle du premier tome. Cette fois-ci, elle est rouge plutôt que bleue, mais elle est du même style.

Mes attentes envers cette suite ont été comblées. Une lecture rapide, simple et plaisante, comme on les aime. Élite n’atteint toujours pas la perfection, mais n’en sera pas moins bon pour autant.

  • Verdict: Boucle Bon
  • Note: 7/10
  • Genre: Livre jeunesse, Dystopique, Monarchique, 13+
  • Traduit par : Madeleine Nasalik
  • Éditions : Robert Laffont
  • Publication: Juin 2013
  • Collection: Collection R & La Sélection
  • Prix: Papier 24,95 $ | Numérique (ePub) 18,99$

Légende: Médiocre – 1 à 3 | Bof-Passable – 4 à 5 | Bon 6 à 7 | Excellent 8 à 9.9 | Parfait – 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page