Entrevue avec Valery Drapeau : Clara veut être actrice

Dans le cadre du Festival St-Ambroise Fringe, une pièce s’est démarquée, et c’est celle de l’auteure Valery Drapeau, une ancienne collaboratrice au culturel chez nous. Je viens d’apprendre qu’elle a remporté le prix de la meilleure production francophone du festival. AWE-SO-ME!

Qui est Clara? 

Clara (1m73, brune, yeux bleus, UDA) est une artiste multidisciplinaire qui sait chanter, danser, jouer. Citée dans des blogs tendances (dossier de presse sur demande), apparue dans des films notables en tant que figurante principale, elle est disponible pour toute entrevue, audition ou autographe. Habiletés particulières : service aux tables.

Interprète : Daphnée Côté-Hallé

[divider]L’ENTREVUE[/divider]

Sur scène une seule comédienne : Daphée Côté-Hallé. Pourquoi? C’est audacieux miser la réussite de la pièce sur une seule présence scénique. Pourquoi as-tu fait ce choix?

Publicité

Le projet est avant tout né du désir de collaboration entre moi et Daphnée Côté-Hallé. Nous n’avions aucune idée de ce que nous allions faire, que déjà Daphnée répandait dans notre entourage la rumeur d’un ‘‘projet’’ commun de théâtre. Ça, c’est de la confiance – ou de la pression! Au début, je pensais faire travailler un chœur (d’hommes et de femmes) pour le rôle de Clara, mais pendant tout le processus d’écriture, je n’avais que Daphnée en tête. C’était effectivement un choix risqué de miser sur une seule interprète pour un spectacle d’une heure, mais même si je savais ce que ça allait comporter comme défi (pour moi comme pour elle), j’étais aussi convaincue qu’elle était l’artiste idéale pour relever ce défi scénique, tant pour sa virtuosité (musicienne, chanteuse, voix d’opéra, etc.), que pour son énergie incroyable et son acharnement au travail.

Clara est très colorée, extravagante, rêveuse… Elle a tout pour être un personnage attachant et sa vie est un téléroman. On a tous une amie comme ça! T’es-tu inspirée de quelqu’un de ton entourage?

Oui et non… Je ne me suis pas inspirée d’une seule personne en particulier, mais plutôt d’un tas d’êtres que je côtoie et que je vois agir au quotidien. En fait, Clara est le personnage-résultat d’une série de constatations et de réflexions que j’ai à propos du milieu artistique et des artistes qui choisissent d’y faire carrière. Elle amène le point de vue individuel d’un cas sociologique. Ce qui colore autant sa personnalité, c’est ‘‘l’effet théâtral’’. Comme tout acteur, Clara travaille quotidiennement une palette d’émotions diverses, pouvant passer d’un extrême à l’autre. Cette déformation professionnelle fait d’elle une personne sensible et constamment affectée par son environnement (dans la pièce, le restaurant où elle travaille comme serveuse).

Cloé Leduc Bélanger a dit, dans son article pour Les méconnus, que : […] sous le couvert d’une pièce somme toute légère se cache une critique du milieu du spectacle et du snobisme qui le caractérise. C’est vrai?

Particulièrement celui du milieu théâtral actuel, en fait. Clara incarne le portrait d’une actrice de la relève dans ce contexte en particulier (impliquant toutes les problématiques autour du nombre d’écoles professionnelles de théâtre, du nombre de diplômés, des débouchés réels, etc.). Donc oui, c’est une critique du milieu, mais qui part du point de vue personnel d’une artiste qui en fait partie. La critique est partagée entre l’état actuel du milieu artistique québécois et les artistes qui choisissent d’en faire partie et qui l’entretiennent tel qu’il est aujourd’hui.

Publicité

Pourquoi as-tu choisi de présenter Clara veut être actrice lors du Festival Fringe?

Le festival Fringe est une plateforme privilégiée pour essayer et partager des créations et des nouvelles pratiques artistiques. Le public est très réceptif, peu importe ce qu’on peut y présenter, parce qu’il vient sans aucune attente, sauf celle de vouloir se faire surprendre (en bien comme en mal). Pour la jeune relève, c’est aussi une des seules façons de faire connaître son travail quand on n’a pas encore formellement une reconnaissance artistique dans le milieu.

Pourquoi les gens devraient-ils découvrir le festival? Es-tu adepte toi-même?

Certainement que je le suis! Le Fringe, c’est plaisant d’y participer d’une façon ou d’une autre (en tant qu’artiste, bénévole, technicien ou spectateur, etc.), parce qu’il permet d’élargir notre propre ouverture artistique. Il teste nos connaissances et nos convictions en plus de créer un réseau de partage intéressant sur le travail et les méthodes de chacun.

As-tu d’autres projets d’écriture?

Publicité

Oui! En fait, il s’agirait plutôt d’une réécriture, qui devrait être présentée l’été prochainÀ suivre!

Merci à Valery Drapeau pour son temps et encore une fois bravo pour le prix de la meilleure production francophone du festival!

CONGRATS!

1 réflexion sur “Entrevue avec Valery Drapeau : Clara veut être actrice”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page