Mtl Bar & Bouffe: visite au Lorbeer

Montréal regorge d’établissements où il est possible d’étancher sa soif tout en mangeant des bouchées, tapas, et parfois même des plats de résistance, d’une qualité habituellement inespérée pour un bar. Jusqu’au 4 avril, 20 établissements s’unissent pour vous faire découvrir ce qu’ils ont à offrir en termes de nourriture et de boissons. Chaque restaurateur vous propose ainsi un choix de trois accords met et boisson. Ce qui, si l’on fait rapidement le calcul, fait un total de 60 combos à découvrir, tout au long du festival Mtl Bar & Bouffe. Pour goûter à l’un des délices qu’ont à vous proposer ces bars, vous n’avez qu’à vous diriger vers l’un des établissements participants et choisir l’accord qui vous interpelle le plus. Le prix pour un combo est de 19$ (au lieu de 24$).

L’heure de vérité: visite au Lorbeer

Parmi les bars participants, ma très chère amie Marie-Andrée Vézina, de Cerises & Gourmandises, et moi-même avons eu l’occasion de tester deux duos figurant au menu du Lorbeer. Au Lorbeer, les amateurs de bière auront le plaisir de déguster l’un des produits West Shefford dans sa version brute ou encore en panaché. Si la carte des bières n’offre pas une aussi large sélection que certains broue pubs, l’endroit présente en revanche un menu bouffe de qualité et même des cocktails ainsi que du vin. Mais revenons à nos combos… Alors que mon amie a goûté les tacos d’onglet grillé accompagnés d’un Mojita (Rhum Havana Club, Angostura, jus de lime, sucre de canne et soda), j’ai opté pour la pinte de Pas forte et les tacos de porc. Nous avons toutes deux été grandement satisfaites par notre choix. Compte tenu de la grosseur inégale des plats, je vous recommande davantage mon choix (les tacos de porc), dont la portion était généreuse (2 tacos) et m’a amplement rassasiée.

Tacos d'onglet grillé

Mon coup de cœur de la soirée

Mon coup de cœur ce soir-là ne va pas aux combos, bien qu’ils étaient délicieux, mais à l’une des propriétaires de l’établissement, Cindy Simard (également propriétaire du Rachel Rachel, de Mimi la nuit et du Laurea), qui nous a chaleureusement accueillies. Cette femme d’affaires m’a grandement impressionnée; son aisance, son assurance et sa générosité ont marqué ma soirée. Je tiens à souligner que la belle Cindy, en plus d’être à la tête des établissements nommés plus haut, possède un magazine d’art Dcover et est agente d’artistes. Elle possède un c.v. que l’on peut assurément qualifier comme étant garni.

Un petit détour par le piano bar du Laurea?

Psitt, si vous allez tester un combo au Lorbeer, profitez-en pour faire une visite au piano bar du Laurea, endroit où nous avons débuté la soirée (le Lorbeer et le Laurea se partagent la même adresse). La carte des cocktails change en fonction des saisons pour faire place à des produits frais. Les sirops de la place sont faits maison par des bartenders passionnés. Mon coup de cœur: Le Pisco sour. Les amateurs de bière seront également servis… Il y aurait des rumeurs comme quoi la place brassera de la bière (pas la West Shefford comme le Loorbeer, mais des bières aux saveurs uniques, faites à partir d’ingrédients originaux).

Publicité

Crédits photo: Mtl Bar & Bouffe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page