Pouvez-vous, s’il vous plaît, foutre la paix à mon corps?

Ce matin, pendant que je gambadais joyeusement sur les Internets, j’ai été interrompue par une ineptie grosse comme un Boeing . Ma petite vigie virtuelle matinale s’est brusquement transformée en crise de nerfs intellectuelle.

Je suis généreuse, je vous partage la nouvelle lue sur StylistQuébec.

Cliquez sur l’image pour lire la nouvelle.

via stylelistquebec.ca
via stylelistquebec.ca

« ⌊…⌉ En réponse à ceux qui l’ont surnommé le ‘miroir trompeur’, Belinda Jasmine a rappelé que chaque miroir a un logo visible, et que donc les gens savent qu’ils sont face à un ‘skinny mirror’ lorsqu’ils le regardent. ⌊…⌉ Elle ajoute que grâce à ces miroirs, les gens se sentent mieux dans leur peau. Et s’ils aiment ce qu’ils voient dans le miroir quand ils essaient une tenue, ils sont plus susceptibles de l’acheter, ce qui peut augmenter les ventes des détaillants. »

Ah, ben oui! Comme si votre ouverture d’esprit à me partager aussi clairement que vous essayez de me manipuler me rendait soudainement plus confortable. Comme si j’allais accepter que vous modifiiez mes perceptions pour remplir vos coffres. Non. Juste non. Je ne veux pas accepter qu’on fasse des niaiseries comme ça au nom du profit d’une grosse compagnie (ou même d’une petite!). Je ne veux pas qu’on me dise : « Nos miroirs vous mentirons, mais nous leur apposerons un petit collant révélant qu’il s’agit d’une illusion pour laquelle nous voulons vous faire payer. » Je ne veux pas qu’on me prenne pour une conne.

POUVEZ-VOUS FOUTRE LA PAIX À MON CORPS

Publicité

Pouvez-vous me laisser me trouver belle avec des kilos en trop ou pas? Pouvez-vous ne pas jouer avec mes sens et tromper mes perceptions, car cela affectera mes réactions ultérieures (quand je vais me regarder à nouveau dans MON miroir à moi, quelques jours plus tard, et me trouver plus grosse) ?

Je sais que je fais partie du problème, comme plusieurs autres, à me laisser manipuler par la société, mais je fais aussi partie intégrante de la solution.

Je ne dois pas être seule, ce matin, à être outrée! Je ne peux pas le croire.

Mais comment nous battre quand le marketing joue avec notre tête!? Soyons allumées, soyons bien dans notre corps, faisons sentir nos amies, nos soeurs et nos mères, belles et bien dans leur corps. Soyons leur miroir quand elles vont magasiner. Que notre vision d’eux compte davantage qu’un miroir trompeur.

Vous êtes belles et vous n’avez pas besoin d’un miroir pour vous le confirmer. Hier, on parlait de jeter la balance. Est-ce qu’il ne faudrait pas aussi balancer les miroirs?

Publicité

Je ris beaucoup à l’idée que les miroirs deviennent des objets désuets. Que l’être humain perde le besoin de se voir lui-même, de se contempler. Avouez que c’est quand même particulier, cette vanité que nous avons tous, à divers degrés.

Ben c’est ça.

1 réflexion sur “Pouvez-vous, s’il vous plaît, foutre la paix à mon corps?”

  1. Je trouve ça assez ordinaire de faire du marketing de cette façon… J’ai deux petites cocottes qui un jours seront des adolescentes et j’ai bien peur de tout ce qui s’en vient. L’image est tellement rendu importante. Mais, en ce qui me concerne, si il pense me berner en mettant un de ces miroirs dans ma salle d’essayage euh… je sais très bien de quoi j’ai l’air!! Je n’aurais qu’une réaction, aller magasiner dans un autre magasin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page