Bien plus qu’un simple salon

1950.

L’année où l’événement qui me fait sentir comme un «kid le matin de Noël» a vu le jour. Un petit événement devenu aujourd’hui grand : le Salon du livre de Montréal (SLM).

Crédit: Ici Radio-Canada

Samedi, c’était Noël pour moi. Radisson-Bonaventure en métro, et SLM me voilà! Entourée de livres, je me suis arrêtée à la plupart des kiosques, prenant le temps de regarder quels livres je possédais déjà, ceux que j’avais ou non lus et ceux que je pourrais me procurer. Oui, une journée avec moi au SLM peut devenir très longue (un gros merci Sara!), mais ô combien divertissante.

Être entourée de livres me fait rêver. Voir les auteurs avec un sourire à s’en décrocher la mâchoire après tant de travail et d’espérance me rend heureuse. Mais surtout, de voir les gens au rendez-vous me fait chaud au coeur et me rassure sur la place que la lecture – sous toutes formes – tient encore dans la vie quotidienne de ceux-ci.

De Caillou à Kathy Reich, en passant par Nathalie Roy, Stefano Faita et Marc Lévy, le SLM offre aux lecteurs la possibilité de rencontrer les auteurs qui bercent leur vie et une multitude de choix littéraires. Vous trouverez dans une section un auteur fantastique qui saura bien vendre l’histoire de son livre malgré votre indifférence au genre. Dans un autre coin, vous tomberez nez à nez avec une auteure dont vous avez lu tous les livres et qui se rappellera de votre critique, ou encore un autre qui vous connaît de nom grâce à une amie. (heinnn Emmanuel Lauzon!)

Publicité

Un peu plus loin, vous rencontrerez Louise Portal portant le chapeau fleuri pour bien représenter son conte pour enfant Camille la jonquille. Au milieu, vous regarderez un nouveau livre à la couverture interpellante et son auteure, Catherine Tremblay, accompagnée de sa compatriote Mélanie Couture des éditions Recto-Verso, vous avouera anxieusement qu’il s’agit de son premier roman. Entre tout ça, vous tomberez sur des maisons d’édition et des auteurs qui vous étaient jusqu’ici méconnus, ou encore un Groupe Librex qui vous attendra les bras ouverts comme s’il vous connaissait depuis toujours.

C’est un univers zen dans lequel j’aurais pu disparaître pour la prochaine semaine. Il y a quelque chose de magique dans cet événement, toutes ces histoires qui n’attendent qu’à être lues et ces auteurs qui sont fébriles de rencontrer des lecteurs de toujours et d’en trouver de nouveaux. Parce que sans le savoir, ils ont le pouvoir de changer la vie de quelqu’un, de lui donner le goût de lire et, peut-être comme ils l’ont fait avec moi il y a plusieurs années, le goût d’écrire.

Un mot, c’est tout ce que ça prend pour changer une vie.

Donc, si vous avez un moment, peu importe où vous êtes, prenez une petite heure pour visiter les Salons du livre qui existent un peu partout au Québec. Et si ce n’est pas pour vous, des livres ça fait des pas pires cadeaux! Pour celui de Montréal, VITE!!!!! Il prend fin le 24 novembre!

Publicité

* Depuis 1978, le SLM se déroule à la Place Bonaventure et émerveille grands et petits autour d’une même chose : la passion. C’est un événement qui réunit auteurs, lecteurs, organisateurs et exposants depuis plus de 36 ans.

1 réflexion sur “Bien plus qu’un simple salon”

Répondre à Karine:) Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page