Le Punch Club : la street impro à son meilleur

0 Partages

Jeudi dernier, j’ai assisté à la 31e édition du Punch Club, division Mourial, à la Sala Rossa.

Personne n’a été blessé lors de ce « Punch Club », et personne n’a bu de Kool-Aid non plus (eh). Non, le concept, c’est de la street impro. Pas de règlements, pas de punitions, pas de contraintes de jeu! Jusse du fonne.

Publicité

Au lieu d’être composées, comme d’habitude, de cinq ou six personnes drôles, les équipes sont plutôt formées de trois « puncheurs », connus dans l’une ou l’autre des grandes ligues québécoises d’improvisation (LNI, LIM, LIQ, CIA, LUI, etc.) Le tout était animé par Robert Nelson, membre d’Alaclair Ensemble, groupe de postrigodon bas-canadien.

Le match est divisé en trois rounds, aux composantes identiques : les « face à face » (1 contre 1, de courte durée), les comparées (en équipe, de 2 à 4 minutes, selon le round) et le duel (1 contre 1, pendant 5 min). Les gens votent après chaque impro. Un point est attribué au vainqueur du face à face, deux points pour les comparées, et trois points pour le duel.

Si vous avez envie de découvrir l’impro, et d’être assuré(e) de rire un bon coup (la bière est 5$, en plus), passez dans une des soirées mensuelles du Punch Club de Québec ou de Montréal.

Publicité

La 32e édition se déroulera à Québec ce samedi 4 octobre au Grand Salon de l’Université Laval. Évènement Facebook juste ICI!

Si Québec, c’est un peu trop loin de votre appart’ de Rosemont, vous pouvez toujours aller faire un tour à la Sala Rossa le 14 novembre pour la 33e édition.

Sinon, vous avez juste à cliquer sur la vidéo plus bas, ça va vous donner l’goût, c’pas créyable!

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *