Les finissants 2014 de l’École nationale de cirque dans l’Abri

Quand on termine nos études, on est sensé avoir tout donné et avoir intégré le plus possible de ce que nos enseignants nous ont partagé. Dans le cas de la cuvée 2014 de l’École nationale de cirque, nul doute, le défi est relevé haut la main.

Beaux, forts, fiers, touchants, agiles, sensibles, nuancés, audacieux, surprenants et TALENTUEUX. Voilà ce qu’ils m’ont inspiré dès les premières secondes de leur spectacle L’abri. Leur passion et leur travail acharné, je l’ai ressenti de mon siège du début à la fin. Je n’ai jamais détourné le regard, jamais baillé, jamais cligné des yeux.

2014-05-27 20.04.48Lorsqu’on me parle de cirque, je vois des clowns, des cerceaux, des acrobaties, des animaux, mais le spectacle L‘abri, c’était bien plus que l’image que je m’en étais faite. En fait, les finissants ont « parfaitement déconstruit » la vision limitée et statique que j’en avais. Mardi soir, ils m’ont déstabilisée en me faisant vivre toute une gamme d’émotions en combinant danse, cirque et théâtre.

Tout était calculé à la perfection. Leur façon de tomber, de se relever, de sauter. Le cirque, c’est l’art d’avoir un corps libre capable de l’impossible. C’est en mettre plein la vue, c’est réaliser des acrobaties très difficiles avec tant de souplesse et d’assurance qu’on donne presque l’impression que c’est facile à maitriser; c’est raconter une histoire mystérieuse, mais renversante avec son corps et ses expressions faciales.

Des spectacles de cirques j’en ai vu plusieurs dans ma vie et le calibre des finissants de l’ÉNC est définitivement grandiose. Chaque numéro avait son petit quelque chose bien à lui, mais celui entre deux hommes en corps à corps, tiraillés, attirés, enlacés, m’a particulièrement interpellée. Tout d’abord, parce qu’il venait briser ce tabou que deux hommes puissent se toucher, danser et bouger ensemble avec autant d’aisance et d’assurance. Le petit et le grand, bras dessus, bras dessous, à tour de rôle, l’un sur l’autre, l’un contre l’autre. C’était si beau, si déroutant.

Tout de ce spectacle m’a surprise, m’a fait sourire et m’a émue. Leur capacité à marcher sur les murs. Leur façon d’atterrir au bon endroit, au bon moment. Leurs numéros théâtraux, originaux, lourds de sens, toujours gracieux et grandioses. Leurs « culbutes » de haute voltige. La musique envoûtante qui accompagnait à merveille chaque intention et chaque mouvement. Quelle mise en scène incroyable de la part de Gionconda Barbuto qui a construit ce spectacle sur mesure avec un grand respect des forces de chacun des finissants.

Publicité

Certains finissants se sont davantage démarqués par leur charisme éclatant, d’autres par leur focus et leur précision, mais une chose est sûre, l’esprit de groupe de la cuvée 2014 était perceptible sur scène. Tous étaient présents pour leurs partenaires, attentifs à chacun de leur geste, prêts à les assurer, prêts à leur servir d’escabeau.

Ce qui est génial avec le cirque c’est que c’est tellement fascinant et divertissant à la fois que ça se vit avec n’importe qui! La preuve, j’y suis allée avec une chroniqueuse que je n’avais encore jamais rencontré la charmante Amélie Lacroix Maccabée!

2014-05-27 19.45.26

Le cirque, c’est un événement tellement convivial à partager, que ce soit en famille, entre amis ou lors d’une première rencontre; ça nous force à nous émouvoir en simultané, puis ça nourrit une agréable discussion ensuite.

Allez donc applaudir la détermination, les heures de durs labeurs et le talent à couper le souffle de ces jeunes finissants qui ont été formés chez nous, car bientôt, ils partageront leur talent au monde entier et vous pourrez dire, j’étais là, à son spectacle des finissants et j’ai vu; le potentiel, le talent brut, la passion!

Publicité

Allez vous nourrir l’âme et le coeur et les inonder de votre support pour les féliciter d’avoir eu l’audace de réaliser leur rêve en ayant suffisamment bûcher pour s’être mérités la chance d’en vivre maintenant!

L’abri, du 27 mai au 8 juin, à la Tohu (coin Jarry/Iberville) à voir en boucle!!!!

P.S. Chaque année les finissants offrent deux spectacles en alternance, vous pouvez aussi vous gâter avec La matrice de Morphée.

mlle_mymy2

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

Publicité

Découvrez mon projet-mystère Artémo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page