Love Story : entre elles

Avez-vous remarqué que, bien trop souvent, on aborde la St-Valentin dans les publicités mais aussi autour de nous, de façon bien traditionnelle?  En effet, on nous dépeint généralement l’image d’un couple constitué d’un homme et d’une femme. Pourtant la St-Valentin, c’est la fête de l’amour at large, pas uniquement du couple hétérosexuel. Alors me voilà tu pas avec une belle suggestion pour les filles… aux filles. En couple ou seule, vous trouverez dans ces quatre films que j’ai regardés, des heures de douce romance (ou pas!). Voici mon compte-rendu. Bon visionnement et surtout bonne fête de l’amouuuuuuuuurrrrrr !

fioritures-victoriennes-02

Room in RomeRoom in Rome (2010) Écrit et dirigé par Julio Medem et mettant en vedette Elena AnayaNatasha Yarovenko et Enrico Lo Verso. Film d’origine espagnol, visionné en anglais. Classé 18+ (nudité). 

Tous genres confondus, c’est l’un des plus beaux films d’amour que j’ai vus. Il est aussi visuellement très léché. C’est une histoire poignante de deux jeunes femmes en voyage en Italie qui se rencontrent par hasard et qui feront connaissance l’espace d’une nuit. Bien au-delà de la découverte de leur corps, elle partagerons leur âme et leur passé. La beauté des rendez-vous inattendus est ici très bien exploitée. À voir absolument!

Hight ArtHigh Art (1998) Écrit et dirigé par Lisa Cholodenko et mettant en vedette Radha Mitchell, Ally Sheedy et Patricia Clarkson.  Film américano-canadien, inspiré de la vie de Nan Goldin. Classé 18+ (nudité, drogue)

Publicité

Sexe, drogue et art contemporain. Du vrai cinéma d’auteur des années 1990, selon moi. Magnifiquement réalisé. C’est une puissante histoire d’amour entre une douce proie à prendre (Syd) et une photographe junkie (Lucy) qui s’apprête à tout donner pour cet amour qui la renverse. J’ai pleuré. Je vous le conseille fortement.

Better than chocolat

Better than chocolate (1999) Un film dirigé par Anne Wheeler, mettant en vedette Wendy Crewson, Karyn Dwyer, Christina Cox. Film canadien. Classé 18+ (nudité, sexualité, language)

Un film que je n’ai malheureusement pas aimé. Trop de cliché, de godemiché et de vagins en plastique lavés nonchalamment dans un bassin à vaisselle. Look année 80 un peu trop prononcé pour moi (pourtant tourné en 1999). Une comédie qui ne pas pas fait tellement rire et, je dois l’avouer, j’ai quelques fois appuyé sur « avance rapide ». Le film a quand même gagné un prix au Toronto Inside out Lesbian and gay film and video festival en 1999.

Imagine Me and you

Imagine Me and You (2005) Écrit et dirigé par Ol Parker, mettant en vedette Piper Perabo, Lena Headey, Matthew Goode. Film film germano-britannique. Classé 18+ (sexualité et language)

Publicité

Vraiment mignon comme film. Bâti sur le même genre de scénario que les comédies romantiques hétéros. Rien de trop croustillant, de bon goût et avec une fin heureuse. Humour britannique et accent craquant au menu. C’est le genre de film qui se visionne avec des adolescents pour les introduire à l’ouverture d’esprit et à l’amour entre gens du même sexe. Je conseille!

D’autres suggestions? 

fioritures-victoriennes-02

Pour me joindre : 

[email protected]

@MelanieGali

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page