La mode masculine de l’automne prochain sur les podiums de défilés européens

Suite au dévoilement des collections homme automne/hiver 2014-2015 à Londres, Milan et Paris, on peut dire que les tendances masculines annoncées sont pour le moins intéressantes. J’ai, depuis longtemps, une fascination pour le cycle que constitue la mode. Oui, chacune des tendances finit souvent par revenir, mais elles sont sans cesse réinterprétées, réimaginées puis réinventées, nous donnant la chance de voyager de l’univers d’un créateur à celui d’un autre. Vous vous attendiez à la disparition du motif camouflage? Eh bien, après avoir connu une ascension au cours de la dernière année, il semblerait qu’il soit fait pour rester : même Valentino, reconnu pour son «chic» habituel, incorpore le fameux motif typiquement «streetwear» à sa collection, allant même jusqu’à le mêler aux tenues de ville avec brio.

Ceci dit, étant donné la multitude de collections masculines, celles des créateurs Les Hommes, Fendi et Haider Ackermann, parmi mes favorites, seront le point central de cet article. Au menu, beaucoup de sévérité!

Les Hommes

les hommes fw 15

La collection automne/hiver 2014-2015 de Les Hommes est définitivement le comble de l’austérité. En effet, si ce n’est pas du beige qui revient deux fois, les seules «couleurs» que nous pouvons y retrouver sont le gris et le noir. Essentiellement composée de vestons, de manteaux habillés et de pantalons propres, la collection présente de nombreux et judicieux mixtes de textiles où, entre autres, des effets de lumière ciblés sur le vêtement sont produits par le cuir, rappelant le «colourblocking» (dernière photo). Ainsi, le lustre se mêle au mât plus qu’harmonieusement. Petits points distinctifs de la collection que j’apprécie particulièrement : le chapeau style Borsalino et le jeu de coupes (2e photo)!

Fendi

1390172823-fendi-fw-2015

Publicité

Tout comme celle de Les Hommes, la collection de Fendi comporte beaucoup de sobriété au niveau des couleurs (d’ailleurs, c’est le cas des trois créateurs dont il est question) : le noir et le gris sont, là aussi, proéminents. Cependant, on remarque une gamme neutre (brun, beige, marine) tout aussi importante, rendant le tout moins sévère. De cette façon, même si bon nombre des vêtements présents dans la collection rappellent le style hautain des dandys anglais, certains d’entre eux conviendraient parfaitement pour un dimanche après-midi au ski avec ses collègues de bureau! Cela dit, Fendi offre à sa clientèle masculine l’opportunité de porter des vêtements habillés un peu plus adaptés au quotidien. Avis aux plus téméraires…

Haider Ackermann

1390172878-haider-ackermann-fw-2015

La collection automnale d’Haider Ackermann est, personnellement, ma préférée de toutes. Faisant toujours preuve d’audace tout en sachant agencer le tout, Ackermann n’offre pas seulement des collections à son public, mais surtout une expérience visuelle unique (ou presque). Étant donné que la mode masculine est beaucoup moins restrictive qu’avant, et donc que l’obligation de porter un costume se voit de moins en moins sur le marché du travail, les styles et les matières se mélangent. Je pense notamment au cuir pour les tenues de ville, précédemment vu dans le cas de Les Hommes. Ici, le style «dandy anglais» épouse à la perfection un côté un peu plus «streetwear» de la collection qui se manifeste en grande partie par la déstructuration du vêtement.

*Toutes les photos proviennent de Vogue UK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page