L’idéal m’a eue.

« Fuck j’ai pris 5 lbs »

1scale

140, c’est le chiffre qu’affiche ma balance (screw you). Non, attends. C’est pas la faute de la balance.  Pourquoi ça m’énerve donc? Moi, la fille pro acceptation de soi qui panique pour cinq livres? Ben non… Fuck.

Re-fuck, mon jeans est serré. Pis là t’as le cerveau qui roule à 100 milles à l’heure, qui cherche des explications, des moyens de reperdre ses cinq poussières échouées quelque part sur ton corps.  Pis là, tu te regardes dans le miroir pour tenter de savoir où elles se sont logées.

 FUCK (Un gros fuck là) , je me suis fait avoir. Je suis tombée dans le gros piège. L’idéal de beauté m’a eue. Ça se peut pas. Ben non. Pas moi. Ça se peut juste pas…Ben non, c’est vrai, je me suis fait avoir. Personne n’est invincible.

Publicité

J’ai médité là-dessus quelques jours, puis, j’ai ressorti mes trucs d’acceptation de soi. Ceux qui m’ont aidé à accepter mon corps (qui n’est pas mal du tout à mon humble avis –  si tu trouves ça narcissique ou prétentieux, je t’invite à relire ceci, pour vrai!). Et je me suis sortie la tête de l’eau.

Est-ce que je dois recommencer à zéro mon combat contre ce modèle unique? T’sais le modèle qui demande à ce que ton ventre soit plat, un thigh gap entre les cuisses et toute la patente? T’sais cet idéal-là que ma physionomie ne me permet pas? T’sais « l’idéal » qui a provoqué la création de Boucle Magazine ? Celui-là oui.

Fait que… NON. Juste non. Je recommencerai pas le combat. Pour la simple et bonne raison qu’il ne se termine jamais vraiment. Le combat de s’aimer soi-même, de faire avec ce qu’on a et de réussir à se trouver beau, no matter what, ça se passe chaque seconde de notre vie. Il était là quand nous avions cinq ans (ben oui) et il sera là encore quand on en aura 90.

Publicité

 J’ai baissé ma garde, j’ai paniqué et j’ai donné raison à cette pression sociétaire…

J’ai paniqué devant cinq petites livres sur la balance…

J’ai surveillé mon poids pendant 5 jours…

J’ai créé des plans imaginaires pour régler la situation…

J’ai eu honte de moi…

Publicité

Mais surtout…

J’ai réalisé que ça ne servait à rien.

J’ai rangé la balance.

J’ai pris des photos de moi pour me réapproprier mon corps.

J’ai mangé comme je le fais d’habitude.

Publicité

Je suis fière de moi.

 

Et….

La pression a disparu.

Pis c’est nous autres les pires… avec toute cette pression inutile.

Publicité

« J’ai pris 5 lbs, pis c’est correct. »

J’ai pris 5 lbs, j’aime mon corps pis deal with it.

IMG_20131225_154707

xox

@AlexePhilibert

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page