Jour 38 du défi 50 Jours

0 Partages

Soupe

Jour 38 du défi 50 Jours.  On approche la fin de ce défi!  Comment allez-vous? Vous tenez le cap?

Publicité

Pour ma part, les festivités du temps des fêtes sont commencées. Et merci à moi même de faire ce défi, pour tenir le cap et limiter les dégâts du temps des fêtes. Parce que malgré la meilleure volonté du monde, il est à peu près impossible de ne pas succomber aux petites douceurs que ce temps nous apporte.

Samedi soir dernier, premier party de Noël. Avec des plats plein de chips partout, des trempettes, des fromages, des hors d’œuvres, des desserts et de l’alcool. Beaucoup d’alcool! Bref,  une soirée typique de celles que nous aurons dans les prochaines semaines. Vous vous reconnaissez aussi avouez!

Le lendemain, l’estomac tout à l’envers et le teint verdâtre. Alors j’ai ressorti mes bons trucs des dernières années, les astuces qui m’ont aidées à garder le cap ces dernières années:

Publicité
  • Boire beaucoup beaucoup d’eau! Ça nettoie le système,  réhydrate le corps, et aide à enlever les maux de tête.
  • Boire du thé! En plus d’être bon pour l’âme, ça réchauffe le corps lors des grands froids.
  • Les soupes sont nos meilleures amies! Faites maison, elles sont encore meilleures! Voir ma photo d’accueil: bouillon, tomates concassées, légumes, poulet, et des nouilles de riz au thé vert. Ou bien la version lâche: une canne de soupe Campbell (on prend au moins la version faible en sodium ;) ), avec un morceau de baguette de pain grillé.

D’autres idées de soupe réconfortantes et faciles? Pour ceux qui n’aiment pas cuisiner et qui habitent la région de Montréal, essayez une des soupes des restaurants vietnamiens (y’en a maintenant à tous les coins de rue). Chaudes, savoureuses, bourratives. Sinon, les soupes à l’oignon gratinées se font en moins de 15 minutes, et font toujours l’unanimité. Pour ajouter une petite touche exotique, ajoutez une bière à votre bouillon de soupe à l’oignon. Ce petit plus fait toute une différence dans le goût!

Donc, quand on peut, on bouge un peu plus et on mange mieux pour ne pas culpabiliser les soirées festives où on abuse des bonnes choses. Aussi, les lendemains de fête,  il ne sert à rien de regretter nos excès; la dernière chose qu’on veut avoir sur la conscience est de regretter une fête qui nous a fait du bien à l’âme. On se relève, et on fait attention les jours suivants.

Bonne semaine! Il reste moins de 2 semaines à ce défi! Je vous souhaite de faire des choix santé, mais surtout de trouver l’équilibre dans vos choix!

Pour me suivre au quotidien,  c’est ICI! 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *