Top 10 des choses qui gossent à l’Halloween

Donner l'exemple 101. Source: http://www.image-drole.eu//home/bouclemag/domains/bouclemagazine.com/private_html/wp-content/uploads/2011/10/costume-halloween.jpg
Donner l’exemple 101.
Source: http://www.image-drole.eu//home/bouclemag/domains/bouclemagazine.com/private_html/wp-content/uploads/2011/10/costume-halloween.jpg

10) Les costumes « originaux » : Bon, j’vais pas m’embarquer dans les histoires des costumes de filles (vaste choix écoeurant entre fille de joie et femme de ménage XXX avec des tresses), ni dans celles des gens qui s’déguisent pas parce que c’est so dépasseh. J’parle de ceux qui se déguisent pis qui DEVRAIENT PAS. Genre, apporter un bidon de lave-vitre rempli de spiced Gatorade bleu en arborant un sarrau pis en scandant « JE SUIS GUY TURCOTTE ». Non.

9) Les bonbons over-sucrés: En ignorant les gens qui donnent des choses vraiment bizarres aux enfants de leur quartier (un sac de cassonade, t’es-tu sérieux?), est-ce que j’rêve j’cauchemarde ou les bonbons ont d’l’air de plus en plus… dégueulasses? Moé, des Rockets pis des Tootsie Rolls, c’est ben en masse. Pas besoin du jujube-fusée surette fourré de vomi de licorne.

8) Les décorations cheapos: La toile d’araignée verte pas crédible, les gnomes-sorciers, les chauve-souris-sous-verres, les fantômes « soufflés », le tapis qui rit quand tu steppes dessus, les cercueils en plastoc qui s’ouvrent quand t’approches du détecteur de mouvement, la sonnette qui fait un bruit de hooouuu-HAHAHA-fwouiiiiii-BURP. Y savent pu quoi inventer.

7) Les recettes « épeurantes » : Ricardo avec ses « cupcakes hantés à l’avoine et crémage possédé de cassonade », Di Stasio avec sa poitrine de « pigeon », sauce « aigle-douce », Daniel Vézina pis son accompagnement de têtes de violon. Quoi ? C’est tellement laitte, les têtes de violon. C’EST DES FOUGÈRES, COME ON ! Quand faut faire bouillir le légume deux fois avant de le manger (sinon tu meures), ça me fout la chienne.

6) Les partés costumés : Que l’monde se soit forcé ou pas pour son costume, que y’ait du ponche aux saveurs « hooriginales », que l’entièreté du papier de toilette soit utilisé pour faire des costumes de momies, y’a une chose de certaine : les gars pis les filles portent des leggings.

Publicité

5) Le gars qui connaît tout d’l’Halloween, de l’étymologie à la provenance de la fête : « C’est pourtant simple, pardi ! Halloween ou l’Halloween, pour son usager québécois, est une fête originaire des îles Anglo-Celtes célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint. Son nom est une contraction de l’anglais All Hallows Eve qui signifie the eve of All Saints’ Day, bien évidemment ! HAHAHA ! Resservez-moi du cognac je vous prie. »

4) Les profs : Trois catégories 1) ceux qui s’déguisent pas, 2) ceux qui s’déguisent, pis qui mettent le paquet (genre le prof de bio avec le gros costume de moutarde encombrant) pis 3) ceux qui se « déguisent », mais qui se forcent pas vraiment. Genre y’ont trouvé une perruque verte flash laitte dans le garde-robe de leurs enfants pis ils la mettent chaque année, juste pour dire.

3) Les films « épeurants » : Quand j’ai envie de me faire peur, je fais jouer Camping Sauvage en boucle. Des acteurs mauvais, une ligne de récit pas d’allure, des intrigues à peine intrigantes… Quoi ? C’pas un film d’horreur ? Pourtant, y’a tous les critères. Ah ! Faut qu’en plus y’ait du faux sang, des viscères-spaghettis dégueulasses pis d’la musique forte à des moments saugrenus ? S’cusez.

2) La musique « épeurante » : Au moment de sonner à une porte pour recueillir les bonbons, te souviens-tu entendre de dehors des pas se rapprocher doucement, la porte qui s’ouvre, les odeurs de bons repas émanant de l’intérieur, le sourire de l’adulte ou l’ado qui t’ouvre la porte te donner des bonbons ? Pis là, tu spottes la radio qui joue juste assez fort le CD « Frightening Songs, Vol. 2 », un mélange de sons de fantômes qui vomissent pis de flûtes de Pan mal accordées. Le 31 octobre, y’a juste la toune Ghostbusters qui soit legit.

1) L’omniprésence de citrouilles : J’ai envie d’imposer un quota. Une citrouille décorée par maison, c’est ben en masse. En plus, la famille des cucurbitacées finit pu. La courge spaghetti pour te faire des pâtes santé, la courge musquée pour faire le potage de Trois Fois par Jour, la Butternut… La courge s’appelle « Beurre-noix ». Y’avait pleins de noms de disponibles, pis c’est quand même ça qui est ressorti. Désespérant. Pis on va se le dire : des graines de citrouille grillées en guise de collation, c’est poche.

Publicité

 Joyeu… On dit joyeux ou joyeuse Halloween ? Maudit.

Bon sugar rush, là.

1 réflexion sur “Top 10 des choses qui gossent à l’Halloween”

  1. hahahahaha ce fut très drôle à lire, jmettrais un quotas sur le nombre de fois que Ghostbuster peut jouer par contre, ça pis thriller, yen abuse le 31 octobre!

Répondre à marie-ève Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page