Lac-Mégantic et moi

Lac Mégantic

L’an dernier, j’ai passé une partie de mes vacances à Lac Mégantic.   Pas par choix.  Parce que mon paternel a acheté une belle petite maison sur le bord du Lac Drolet,  à quelques kilomètres entre Nantes et Lac Mégantic.  Endroit splendide.  Méditer sur le bord du lac, faire du bateau,  aller manger une « crémanglace » sur le bord du barrage près du centre-ville.

Samedi matin à mon réveil, j’écoute les nouvelles et j’entends la catastrophe du train.  Et un cri d’alarme dans ma tête :  MON PAPA!   Je saute sur le téléphone et compose frénétiquement son numéro de téléphone.   Boite Vocale.  Rien,  sinon ma voix affolée au téléphone qui le supplie de me rappeler le plus vite possible.   Silence Radio.   J’arrête de respirer.

Et le téléphone sonne.  Dans ma tête, tous les scénarios étaient possibles.  Et la voix de mon paternel,  un peu assombrie, qui me répond que tout va bien.  Fe-iou!   Vendredi soir il aurait pu aller manger sa « crémanglace»  au centre-ville,  mais il a préféré aller se chercher son petit « Tim » (Horton’s) un peu plus loin.   Ca lui a sauvé la vie.   Parce qu’il a vu péter la patante.   Il a vu les boules de feu,  de ses yeux.  Il a constaté l’horreur de ses yeux.   Les yeux de quelqu’un qui ne devrait jamais voir d’aussi effroyable catastrophe de sa vie.

Autant qu’il se peut,  aujourd’hui je remercie le ciel (et toutes les instances possible et inimaginables) de m’avoir laissé mon papa encore un peu.   Tous n’ont pas eu cette chance.

Publicité

Dans quelques semaines je retournerai à Lac Mégantic.   Serrer mon papa dans mes bras.  Et retourner manger une « crémanglace » trempée dans le chocolat suisse.   Et manger du fromage de la fromagerie Chaudière.  Et le musée du Granit.  Et le soleil qui se couche sur le lac.  Et le Mont Mégantic.  Et faire mes adieux aux disparus au Parc des Vétérans.  Verser une larme pour eux, livrer mon respect à tous ces gens qui ont payé de leur vie.  Pour rien.

Si vous avez la chance d’aller dans ce magnifique coin de pays,  allez-y.  Ca regorge de verdure,  de calme,  de beaux hôtels (des kitsh aussi), de campings,  de nature, et des gens gentils comme pas possible.

Sinon,  un petit don,  pour aider ces gens qui ont tout perdu :  http://www.croixrouge.ca/faites-un-don/faites-un-don-en-ligne/donnez-au-fonds-explosion-lac-megantic 

Notre petite crémanglace sur le bord du Lac Mégantic,  avec mon papa et sa copine
Notre petite crémanglace sur le bord du Lac Mégantic, avec mon papa et sa copine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page