France: « Dire oui » aux unions homosexuelles

L’adoption de la loi permettant le mariage de couples du même sexe est un fait récent en France (2013) alors qu’il est accepté depuis quelques années par plusieurs autres États tels que le Canada (2005), la Belgique (2003), certains états des États-Unis et bien d’autres. En disant « oui » au mariage homosexuel, la France a eu droit à des protestations véhémentes. Mais n’est-ce qu’une tempête dans un verre d’eau?

La France m’a toujours semblée comme un grand pays ouvert, ayant à peu près les mêmes mœurs que le Canada. Je n’estimais pas la distance si grande et c’est ce qui m’a le plus hébétée en apprenant la réaction des opposants au mariage homosexuel. Sachant qu’au Québec, l’intérêt pour le mariage et la religion est en recul, la France démontre toutefois des racines traditionnellement chrétiennes bien ancrées dans la culture. Alors que les manifestations vont bon train à Paris, je me questionne quant à la vision de ce pays qui pourtant a un historique fort et une culture artistique développée. L’art est le reflet de notre société et de notre époque; l’esprit créatif de cet État n’aura pas su écraser ses tabous encore.

crédits alexdesourdy
Paris, juin 2013. Crédits alexdesourdy

Outre les racines chrétiennes fortes, qui soit dit en passant sont présentent dans plusieurs autres pays ayant adopté la légalité du mariage gay, quelle serait la cause de cette droite conformiste au sein du pays? Sans vouloir trop m’avancer en conjectures brouillonnes, ce qui me saute aux yeux c’est la démographie de la France. En effet, 42,7% des immigrés sont en provenance de l’Afrique (2009, Insee), particulièrement du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie. Cette partie de la population possède donc des valeurs plus traditionnelles concernant la famille et l’institution du mariage. De plus, le bilan de la démographie de 2012 témoigne d’un vieillissement de la population; les moins de 20 ans sont de 17% alors que les plus de 65 ans sont de 24% de la population. Bref, il me semble cohérent de dire que démographie et idéologie font parfois bon ménage et pourraient expliquer les récentes manifestations.

Appliquer la loi de pied ferme?

Suite à des manifestations, un opposant au mariage gay prend deux mois fermes de prison le 19 juin dernier. Les manifestants dénoncent des décisions « arbitraires » de la part du gouvernement. On parle de « deux poids, deux mesures » et d’incohérence. Cette décision du gouvernement ne sera pas suffisante pour faire arrêter le brouhaha français. Reste à savoir comment cela cessera. Les gens se lasseront-ils de débattre sur un sujet pourtant accepté dans tant d’autres pays?

Publicité

Plusieurs questions restent en suspend et malheureusement, je ne puis prédire la fin de cet enjeu. Espérons simplement que ces évènements isolés s’estomperont peu à peu pour laisser place à une ère nouvelle, émancipée et affranchie.

1 réflexion sur “France: « Dire oui » aux unions homosexuelles”

  1. Cet article tombe bien, en tout cas pour moi, et ces mêmes questionnements me hantent. J’ai eu la chance de passer par Montpellier cet été une semaine après le premier mariage gay en France. Hors, tous les mardis, un groupe de chrétiens vont prier sur la place publique pour le salut de l’âme des enfants issus d’un mariage homosexuel. La France, possédant le statut de pays laïc, laisse pourtant ce genre d’événements prendre forme alors que les policiers se lancent à bras raccourcis sur n’importe quel rassemblement musulman au nom de la laïcité. J’ai été témoins de l’événement qui ne reflète en rien mes convictions, mais ce qui m’a le plus choqué, c’était l’attitude des policiers qui protégeait se regroupement de gens alors que selon leur charte, c’est complètement illégal, ou du moins, je le crois. Je ne suis pas expert en politique française. Tout de même, c’est suite à cet événement que j’ai remis en cause l’image déjà erroné que j’avais d’une France ouverte, laïc et moderne.

Répondre à Jean Gravel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page