Le récit d’une frustrée à la poitrine plantureuse

Aujourd’hui, je ne vous parle pas de produits, de nouvelles marques ou même de tendances.

Nah, aujourd’hui je vais vous parler de quelque chose de bien plus personnel. Ça ressemble pas mal à ce qu’on appelle une montée de lait en fait!

Ce ressentiment a débuté la semaine passée, quand naïvement j’ai voulu rafraîchir ma garde-robe d’été. Jusque-là, pas trop de problème en effet.

Je me suis donc gaiement dirigée vers les boutiques, heureuse de pratiquer une de mes activités préférées (je l’avoue sans honte).

Est-ce que je vous ai déjà dits que je suis assez forte de poitrine? Et j’ai de bonnes hanches aussi…

Publicité

Bref, MALHEUR. J’ai dû essayer au moins 20 robes et je ne sais pas combien de petits hauts. Absolument rien n’est adapté à ma silhouette. R-I-E-N.

Les  robes soleil mignonnes comme tout. Vous savez, celles  avec l’élastique à la taille. C’est bien avantageux pour certaines, mais dès qu’on dépasse le C, je vais vous dire, ce n’est pas très joli! Mon problème n’est pas donc pas l’existence de cette coupe mais bien le fait qu’en ce moment ce soit la seule. Même chose avec les maillots de bain. Je dois toujours allez chez les magasins plus spécialisés, pour une clientèle plus âgée et donc rien qui ne me rejoint à moins que je ne désire porter que du noir.

photo

Que dire des hauts transparents qui montent jusqu’au cou… Ça ne va pas du tout! La complication, c’est que les vêtements abordables pour une clientèle de mon âge ont tous la même coupe, et du coup, il n’y a rien pour nous, jeunes demoiselles à la forte poitrine…  (Techniquement, je sais que demoiselle n’existe plus, mais j’aime ce mot. Alors voilà! Rébellion!)

Je n’ai surtout pas envie d’aller dans les boutiques de madame, on s’entend que  je suis loin d’être rendue là.

Publicité

On ne cesse de parler qu’il faut augmenter la diversité de nos mannequins. Je crois que cela devrait être fait pour les coupes des vêtements, et donner la chance aux femmes plus de choix sans devoir aller dans des boutiques spécialisées ou plus dispendieuses.

Bon… J’ai fini de chialer même si je n’ai pas encore trouvé de robe pour le mariage de mon oncle (tristesse et désolation).

Eliane Bourque

courriel: [email protected]

Twitter: https://twitter.com/Eliane_62

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page