Quand on est cheap

Bon, la vie coûte cher lorsqu’on est étudiant (et que nos frais de scolarité augmentent de 70$ par année). Alors entre l’épicerie, la pharmacie, le matériel scolaire ou la sortie entre amis du vendredi, il ne reste plus beaucoup de budget pour combler notre bibliothèque. Qu’à cela ne tienne, rien ne peux arrêter une bouclette littéraire en manque de romans. Outre la bibliothèque, il ne faut pas oublier tous les moyens qui sont à notre disposition pour se gaver de livres et ce, à petit prix.

1.       La bibliothèque des geeks

Les bibliothèques municipales sont des dons de Dieu (ou du gouvernement si vous êtes athée) et elles permettent de se faire plaisir sans débourser un sou. Cependant, lorsqu’on est pressé et que se déplacer jusqu’à elles peut devenir une expédition périlleuse ou encore, si les livres que vous désirez sont toujours empruntés, une autre option s’offre à vous. Sur le site de la Bibliothèque Nationale se trouve une collection impressionnante de livres numériques! Vous n’avez pas nécessairement besoin de posséder une tablette électronique car est possible de lire vos locations sur votre ordinateur. Ainsi, même le lundi à 3h du matin s’il vous vient l’envie de lire Mayonnaise d’Éric Plamondon, rien ne pourra vous en empêcher. Le choix de livres numériques est très grand et les nouveautés y sont rajoutées fréquemment. Puis, en tant que fille de région, pouvoir profiter des œuvres de la grande bibliothèque nationale dans mon patelin est une occasion en or. Bref, au lieu de passer votre temps sur le site petit petit gamin à écouter des vidéos de chèvres, optimisez votre temps d’ordinateur pour les pages numériques d’un chef-d’œuvre de la littérature.

http://www.pretnumerique.ca/ressources

2.       Le partage ou comment exploiter les goûts littéraires de tes amis

Publicité

Emprunter est le mot d’ordre de tous les croque-livres. Qu’est-ce qu’il y a de plus fantastique que de passer chez un ami, écouter ses recommandations de lectures et repartir les mains pleines en ayant passé un bon moment? Eh bien rien à part le faire autour d’un thé. Emprunter des bouquins aux gens de notre entourage permet en plus de découvrir des œuvres que l’on aurait peut-être jamais penser lire. Seul défaut, rien ne vous garantit qu’on vous rende vos précieux romans car la mémoire est un muscle maltraité. Je fais mon mea culpa à tous ceux que j’ai déçus en kidnappant leur collection de Balzac. Que voulez-vous, je ne peux pas être toujours parfaite.

3.       LES VENTES sont aux lecteurs ce que sont les friperies sont aux blogueuses

Souvent les bibliothèques font des ventes. On aime. Souvent les grands-mères vont au marché aux puces se débarrasser de leur troisième exemplaire des Hauts de Hurlevent (quand je vous disais que la mémoire est un muscle maltraité). On aime. Souvent, des endroits comme le Colisée des livres ou les écoles étiquettent leurs romans à des prix ridicules. On aime. Conclusion, entre le lecteur et les livres usagés il y a beaucoup d’amour.

4.       Ebay et compagnie

Les sites de ventes aux enchères tels que Ebay ou de petites annonces comme Kijiji peuvent en surprendre plus d’un. C’est fou la quantité de choses et objets insolites qui peuvent s’y retrouver. Toutefois, on peut faire de belles découvertes et se procurer des livres rares, une édition unique ou même la collection complète d’une série. Puis, la plupart du temps vous ne débourserez que quelques dollars. Vendre vos vieux livres ou ceux que vous n’avez pas aimé peut être également un choix judicieux pour se faire de l’argent de poche. Une fois de temps en temps, ça vaut la peine de faire un tour sur le site et de cyber-bouquiner. Si vous êtes chanceux la livraison sera même gratuite. Merveilleux.

Publicité

Kijiji par là et Ebay c’est ici

5.       Prend un crayon et work hard

Quand on ne veut pas dépenser pour de la littérature il reste toujours l’option d’être son propre auteur. Bonne chance, c’est un projet noble. J’en ferai une critique ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page