Lecture, sexe et message texte

Tranche de vie:

Il y a plusieurs mois, dans une petite librairie à l’aéroport de Montréal, je me cherchais un roman pour un vol de 8 heures à destination de Belgique. Devant moi se trouvait un grand présentoir avec 3 séries de livres ayant pour couvertures cravate, masque et menotte et dont le premier roman de cette trilogie avait pour titre 50 Shades of Grey. Me souvenant d’une conversation avec une collègue de travail me conseillant vivement de lire cette captivante série, je saisis le roman toute excitée à l’idée d’un thriller policier incroyable.
Quelques minutes après le décollage, j’ai commencé ma lecture.
Il ne s’agissait définitivement pas un thriller policier.
Pourtant, Ooooh! que l’expérience fut captivante et passionante; j’étais dans l’avion, rouge comme une tomate à chaque passages Ouh-La-La, essayant de cacher mes réactions dans les moments extrêmes et en tentant, tant bien que mal, de cesser de gesticuler à chaque bouffée de chaleur.
Ainsi se déroula mon baptême de 50 shades.
Fin de la tranche de vie!

Après m’être intéressée à plusieurs articles portant sur ce roman et avoir investiguée une tonne de témoignages de femmes l’ayant lu, je peux vous assurer que nulle ne reste froide face au déviant Christian Grey.
Voici quelques exemples des retombées de l’effet 50 shades: reconnexion avec  la « déesse intérieure », retrouver une libido qui avait depuis un moment disparu, plus grande ouverture d’esprit face aux jeux et objets sexuels.
Bref, la lecture de 50 shades à eu un effet positif sur la vie sexuelle de bien des femmes et, par le fait même, de leurs partenaires.

Ce qui m’emmène au sujet duquel je veux traiter; le « sexting ».
Quel est le rapport, me direz-vous, entre les messages textes à saveurs sexuelles et une romance érotique sado-maso?!
Et moi de vous répondre : Absolument TOUT!
Il n’est pas question ici des messages envoyés par ordinateur (Facebook, MSN, Skype) et de coup de téléphone coquin au milieu de la nuit, bien qu’ils s’agissent aussi de bons intermédiaires pour une communication sexy.
Non! Par « sexting », je parle d’une mini-littérature érotique instantanée, de passion électrisante spontanée transmissible du bout des doigts, de sexe écrit. Je parle d’imaginaire érotique.
Le plus merveilleux de cette technique (qu’on pourrait même qualifier de préliminaires), en plus qu’elle soit MÉGA sécuritaire au niveau de la transmissions des ITSS (Yeah!), c’est que votre esprit est la seule limite aux scénarios possibles et que vous pouvez le pratiquer partout; à la bibliothèque, dans l’autobus, dans un café. Bref, partout.
Ainsi va donc mon conseil d’étudiante en sexologie s’adressant à tout individu cherchant à enflammer sa relation en cette saison grise et pluvieuse: Laissez place à l’écrivain talentueux qui sommeille en vous, délectez-vous du partage de l’écriture de vos fantasmes et créez votre propre monde érotique à la 50 Shades of Grey.

Mesdames et Messieurs;
À vos marques.
Prêts?
Sexter!

Publicité

À la semaine prochaine!

Jade

Pour les intéressés à une lecture Olé Olé: Fifty Shades of Grey par E.L. James, aussi disponible en français depuis peu sous le titre de Cinquante Nuances de Grey

2 réflexions sur “Lecture, sexe et message texte”

  1. Ah….50 shade of Grey. Ce qui est malheureux c’est qu’il y a des auteures 1000 fois plus talentueuses que la plupart des femmes ignorent car elles ne sont pas « mainstream »….en plus il ne faut pas oublier les critiques de la communauté BDSM faites à l’endroit de cette chère dame qui a écrit 50 shades; comme quoi elle n’y connaît rien et donne un portrait faussé de cette communauté.

    Pour des livres et auteurs classiques, il faut lire Histoire d’O, et les oeuvres d’Anais Nin (dont la pluaprt des oeuvres érotiques ont été écrites à partir des années 1960). Comme toute littérature, la littérature érotique a des classiques et des oeuvres qui sortent du lot. Celles-ci en font partie et je les conseille fortement. Bonne lecture!

Répondre à Alexandra Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page