Le meilleur des tendances mode automne/hiver 2012-2013… Tard mais sûrement! (2/2)

Au masculin

« Du kaki, des pulls douillets, des costumes qui n’en sont pas… », résume Claire Mabrut pour Le Figaro. Si la mode féminine se veut remise à zéro toutes les saisons, du côté de la mode masculine, on assiste plutôt à une remise à neuf. Dans mon précédent article, comme vous avez pu le constater, les tendances pour elle sont présentées sous différents styles par opposition aux tendances pour lui qui sont, quant à elles, concentrées à quelques parties du corps ou à même la pièce de vêtement. Cette saison-ci, on se concentre sur le fini, la coloration, sur le relief, le confort… Bref, les couturiers donnent aux hommes (ou à leur copine) l’opportunité de faire des virées shopping des idées plein la tête et de créer des ensembles tout en étant inspiré(e)s. Comme quoi la mode est un art mis en scène par les couturiers et joué par leurs victimes!

La couleur aubergine

Source : L’EXPRESS Styles

La couleur aubergine, « bourgogne » ou « pourpre », est hors de tout doute la couleur la plus en vogue cet automne, sinon la plus chic! On retourne aux sources : si le bourgogne se veut davantage exploité à des fins gothiques du côté de la femme, du côté de l’homme, il est plutôt exploité à des fins élégantes. Rappelez-vous la signification de l’emploi du pourpre de Tyr sur les vêtements romains entre l’Antiquité et la chute de l’Empire romain : la personne le portant était associée au pouvoir magistral et impérial romain. Un lien peut facilement être établi avec son utilisation contemporaine alors qu’on la retrouve majoritairement sur les costumes et autres vêtements de soirée. Dans le cas de l’homme, la couleur aubergine est particulièrement versatile, dans l’optique où elle est distinguée, mais aussi passe-partout. En costume et chemise chez Mugler, ou en pull et caban chez Acne. À vous de voir!

Le fini métallique

Publicité
Source : L’EXPRESS Styles

Tendance particulièrement intéressante cette saison : le fini métallique, que l’on retrouve beaucoup sur les chaussures. Un cirage qui a mal viré? L’effet vinyle réadapté? Un back to the future pour la chaussure? Quoi qu’il en soit, le fini métallique est un détail très convoité des couturiers! En effet, il a largement été reconnu sur les passerelles dernièrement, que ce soit chez Louis Vuitton, Yves Saint Laurent, ou même chez Costume National. « Largement reconnu », non pas seulement car il shine, mais aussi parce qu’on l’emploie beaucoup avec le pantacourt – ou « pantalon ¾ » –, un pantalon court (tel que le nom l’indique) dévoilant la cheville et, par le fait même, la chaussure métallique. Le meilleur dans tout ça, c’est que les couturiers peuvent ainsi s’amuser avec l’aspect esthétique de la chaussure sans craindre qu’elle soit camouflée par quelque pantalon trop long. Or, argent ou bleu néon, thumbs up à tous ceux qui oseront!

Le capuchon

Source : L’EXPRESS Styles

Bien qu’elle puisse vous paraître banale, l’utilisation du capuchon est de plus en plus réputée sur les passerelles. On le qualifie comme étant une façon simple d’incorporer un élément souvent associé à la mode de rue à un vêtement peut-être un peu plus sobre et propre. Il n’est d’ailleurs pas impossible de retrouver un capuchon XXL sur le trench-coat de feutre à double boutonnière. Certains vous diraient qu’il enlève de la crédibilité au vêtement, mais d’autres vous diraient qu’au contraire, il s’agit là d’un accessoire davantage employé pour son côté esthétique par opposition à l’utilité qu’on a tendance à lui accorder. Oui, le capuchon est fort utile en jour de pluie, mais encore! Sans pour autant vous convier à porter l’audacieux couvre-chef de la maison Martin Margiela taillé dans un sac-poubelle, j’ose espérer que Milan et Paris sauront vous prendre dans leurs filets!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page