Lancement d’album du groupe Lio Nord : une soirée haute en groupes colorés

0 Partages
Caviar d’homme. Tous droits réservés à Caviar d’homme.

À l’occasion de la sortie de leur premier album à ce jour Ep, le groupe émergent Lio Nord a offert une performance enlevante au bar l’Absynthe à Montréal, le 18 octobre dernier. Une ambiance intime, propice aux épanchements, était au rendez-vous dans la petite salle de concert. Pour la plupart des groupes qui ont participé à la réussite de la soirée, la fébrilité pouvait se sentir. Le premier band à avoir foulé la scène, Back to the South Shore, en était à sa première performance à ce jour et a su bien défendre son répertoire, malgré une coordination instrument/voix encore hésitante. Certaines pièces étaient même âgées d’à peine quelques semaines; c’est ce qu’on appelle des pièces « fraîches du jour »! L’influence pop rock du groupe composé de trois jeunes hommes de la Rive-Sud se reflète dans les mélodies endiablées et le rythme punché des pièces a tout pour accrocher un public. Toutefois, les paroles étaient difficiles à discerner, voire incompréhensibles. La nervosité d’une première performance en public explique quand même l’écart. À ses premiers balbutiements sur la scène musicale, Back to the South Shore semble, somme toute, prometteur. On a hâte aux prochaines prestations!

S’est ensuivi le véritable clou du spectacle: Caviar d’Homme. Le groupe indie rock alternatif, formé depuis 2009, n’a pas seulement accroché l’auditoire : il l’a littéralement magnétisé. Lors d’une première partie où le public est habituellement plutôt distrait et bavard, ce dernier était au contraire pendu aux lèvres des frères Deschênes à la voix éthérée. Caviar d’homme est sorti du lot avec l’usage bien pensé d’instruments plus « insolites » en rock, tels que la trompette et la flûte traversière, qui pimentent leurs mélodies originales. Pour qualifier leur dernière chanson, le chanteur a lancé au public qu’à la fin de cette dernière, on allait se croire sur le point de terminer un « trip sur l’acide ». Envoûtant comme il est, on est bien content d’être dépendant à Caviar d’homme plutôt qu’au LSD! Bonne nouvelle : le band enregistre en studio le 17 et le 18 novembre. Décidément, LE groupe à garder à l’oeil sur le radar musical.

Publicité

Sur une touche plus farouche et mature, Apple Blue a aussi bien réchauffé la salle avec ses guitaristes habiles et des textes bien sentis. Cependant, bien qu’on ait souligné les efforts de la claviériste qui a appris toutes les pièces en moins d’un mois, c’était malheureux de ne pouvoir l’entendre, toute enterrée qu’elle était sous l’énergie des cordes. Problème technique? Acoustique médiocre? Il reste qu’on se sent presque mal de la féliciter pour une performance tout simplement inaudible. Bref, Apple Blue a du style et de l’ardeur à revendre. Leur premier album « Less is more » est présentement en vente.

Lio Nord n’a pas manqué son premier lancement, avec une centaine de personnes étant venues les encourager. Le groupe a tout d’abord remercié le bon samaritain Mario Ouellet, qui a rendu possible l’enregistrement de leur premier opus, et a enchaîné avec une série de pièces toutes plus déchaînées les unes que les autres. L’initiative du groupe d’avoir permis à d’autres formations peu connues de s’incorporer au spectacle a bien été apprécié et a su couronner la soirée de succès. Le groupe alternatif soft rock a définitivement plus d’une corde à son arc et sera à surveiller dans les prochains mois.

Par Charlotte M.

Publicité
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *