Sale COVID

Sale Covid.

Sale covid de merde. Tu as pris beaucoup depuis que tu t’installes dans les voies respiratoires de ceux que tu choisis sournoisement. Tu es une sale loterie qui vient sabrer notre qualité de vie.

Pour les immunosupprimés : je t’emmerde.

Pour les aînés : je t’emmerde, des gens sont morts seuls sans le regard de leurs proches, une génération a été écorchée, et ce, sans pitié.

Pour les entrepreneurs qui ont tout perdu ou pas loin : je t’emmerde.

Publicité

Pour tous ceux au chômage, je t’emmerde.

Pour les travailleurs de la santé : je t’emmerde au cube.

Pour les étudiants à distance qui rushent : je t’emmerde.

Pour les ados qui n’ont pas le droit de vois leurs amis, chums, blondes : je t’emmerde.

Pour les enfants qui s’ennuient de leurs grands-parents  : je t’emmerde.

Publicité

Pour les enfants qui ne peuvent plus aller jouer ou inviter leurs amis : je t’emmerde.

Pour les chicanes de perception de la gravité de la covid et de ses effets directs et indirects : je t’emmerde.

Pour diviser la société : je t’emmerde.

Pour les profs, les éducatrices : je t’emmerde.

Pour tous les gens qui font de la désinfection et qui avant la covid étaient vus de haut et qui ne sont pas reconnus à leur juste valeur : je t’emmerde.

Publicité

Pour les parents qui font du télétravail avec leurs jeunes enfants et qui en ressentent un stress énorme : je t’emmerde.

Pour ceux à qui je ne pense pas ou que je ne cite pas  : je t’emmerde globalement.

Mais, en même temps, sale virus vicieux, tu as apporté certains points positifs pour réaligner nos priorités dans la vie et je suis forcée d’admettre que tu as contribué :

À augmenter la créativité

À dépoussiérer des procédures.

Publicité

À faire avancer la société pour le télétravail 

À nous aider à unir nos forces

À faire réaliser que la vie est fragile et que l’environnement aussi

À que l’on n’oublie pas à quel point on a maltraité notre réseau de la santé et que l’on en deviennent plus conscients et concernés

À découvrir et à consommer les produits de nos entrepreneurs locaux

Publicité

Et pour avoir en général épargné les enfants, je te remercie (dans un sens, car remercier un virus ça a ses limites)

Mais pour les effets collatéraux et la santé mentale, je te le dis : va chier.

Sale Covid, nous comptons les jours pour que tu arrêtes de changer nos vies à ce point. Espérons que collectivement nous aurons appris et que si tu es vaincu nous serons une meilleure société et que nous ne ferons pas comme si tu n’avais jamais existé.

1 réflexion sur “Sale COVID”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page