Quatre livres québécois pour oublier le quotidien

Vous avez besoin de vous changer les idées du stress ambiant et de l’incertitude à l’approche des Fêtes? Voici quatre lectures parmi mes préférées des dernières semaines pour vous aider.

Projet P, Collectif sous la direction de Karine Glorieux, Québec Amérique, 204 pages, 24,95$

Ça prenait de l’audace pour faire un recueil de nouvelles/témoignages sur le thème des pénis et Karine Glorieux l’a fait! Sous sa direction, quinze femmes ont écrit des textes tirés de leurs expériences pour offrir un recueil franchement réussi sur un sujet pas banal. 

Je ne savais pas à quoi m’attendre en débutant ma lecture et j’ai été agréablement surprise. Pas de vulgarité facile ici, mais des témoignages de tous les genres par des autrices de talent.  Parmi mes favoris : Marie-Julie Gagnon revient sur ses nombreux voyages pour nous en apprendre plus sur les nombreuses significations du phallus à travers le monde, Chloé Varin compare différents hommes à des monstres aquatiques dans un inventaire imaginatif,  Corinne Larochelle se penche sur différentes représentations du pénis dans des œuvres d’art, Véronique Marcotte offre un récit absolument troublant de son enfance et Geneviève Lefebvre termine le recueil avec une histoire d’amour et de désir magnifique et touchante. Tout cela et sans nommer toutes les autres histoires qui offrent tour à tour divertissement et émotions. 

Autopsie d’un crime imparfait de Jacques Côté, Éditions de l’Homme, 266 pages, 27,95$

Crédit: Les Libraires

Vous êtes fascinés par les portraits judiciaires et par les histoires de true crime à la télévision? Le livre Autopsie d’un crime imparfait par l’auteur primé de romans policiers Jacques Côté vous plaira assurément. Se penchant sur le meurtre de la jeune artiste France Lachapelle le 22 octobre 1980, cet ouvrage basé sur des recherches méticuleuses fait revivre les nombreuses années de procès qui ont suivi ce terrible évènement. À partir des documents d’origine, d’entrevues avec les policiers et intervenants de l’époque et des articles dans les médias, Jacques Côté montre bien la terreur qui planait à Québec au tournant des années 1980 lorsque plusieurs femmes ont été tués. Quoique certains résumés de procès m’ont paru un peu longs, ils permettaient de bien mettre en évidence les failles du processus judiciaire entourant ce meurtre. Informatif et fascinant, Autopsie d’un crime imparfait m’a réellement donné envie de faire des recherches sur les drames de cette époque à Québec et de lire les romans de Jacques Côté.

Les enquêtes de Sgoubidou de Cathon, Éditions Pow Pow, 19,95$

Crédit: Cathon et Éditions Pow Pow

Fan absolue de l’humour et des illustrations de Cathon, j’attendais avec impatience de lire sa dernière parution : Les enquêtes de Sgoubidou et je n’ai pas été déçue. Poursuivant la lignée de sa précédente bande dessinée Les ananas de la colère, celle-ci fait également place à des personnages absolument loufoques dont l’enquêteur Sammy qui déterre les mystères dans les endroits les plus incongrus avec son chien Sgoubidou. Parsemée de fausses publicités étranges et savoureuses, ce recueil d’intrigues à l’humour décalé est l’ingrédient idéal pour passer une belle soirée loin de ses soucis. 

Publicité

Brébeuf de Catherine Côté, Éditions Triptyque, 236 pages, 22,95$

Catherine Côté, une jeune autrice ayant déjà quelques livres jeunesse et adulte à son actif, a réussi son incursion dans la littérature policière avec son roman Brébeuf. Ce dernier se déroule en 1947 à Montréal et débute lorsque le corps d’un jeune étudiant du collège huppé Brébeuf est découvert.  Marcus O’Malley, policier bien porté sur l’alcool et le tabac, demande l’aide de son ancien partenaire et vétéran Léopold Gauthier dans cette affaire. Suzanne Gauthier suit également ce meurtre de près dans le cadre de son travail de journaliste. 

Ce roman fait un portrait fascinant de Montréal tout juste sorti de la Seconde Guerre mondiale montrant tantôt le sexisme ambiant en milieu de travail, les luttes de classe, l’univers fermé de la religion catholique ou les traumatismes de la guerre. Bien écrit et montrant les points de vue de divers personnages dans ces chapitres courts, Brébeuf est un livre qui se lit en quelques jours à peine tellement il est passionnant. À quand le prochain?

Et vous, quels sont vos lectures du moment?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page