Au cinoche!

Le grand écran vous a manqué et vous avez envie de rattraper le temps perdu en encourageant les productions québécoises ou canadiennes? Qu’à cela ne tienne, j’ai décidé d’explorer les internets pour dénicher ce qui est projeté en ce moment sur les écrans bien de chez nous! La plupart des cinémas ont rouvert au grand public au grand bonheur des cinéphiles aguerris! Sans plus tarder, voici quelques réalisations à voir dès maintenant au cinéma.

SUSPECT NUMÉRO UN

Crédit photo: Les films Séville

Ce suspense canadien-britannique de 2 h 15 vous tiendra à coup sur en haleine alors qu’Antoine Olivier Pilon et Josh Hartnett incarnent respectivement un ex-héroïnomane et un revendeur de drogues de la Colombie-Britannique. Plongé dans un guet-apens, le premier se retrouve derrière les barreaux d’une prison thaïlandaise. Daniel Roby assure la réalisation de cette production qui aborde à la fois l’univers de la drogue, de la justice et du journalisme d’enquête. Le long-métrage risque de plaire aux adeptes des films de crime, mais aussi à tous ceux qui sont intrigués par l’univers du trafic de la drogue et des condamnations en pays étranger. Les critiques sont assez élogieuses pour ce thriller qui est d’autant plus fascinant qu’il s’inspire d’une histoire vraie. En salle depuis le 10 juillet dernier.

FLASHWOOD

Crédit photo: ENTRACT FILMS

En salle depuis le 7 août dernier, Flashwood est décrit comme une chronique à saveur tantôt humoristique tantôt dramatique dont le personnage principal est incarné par un acteur chouchou du Québec, Pier-Luc Funk. Ce dernier entre dans la peau de Luc, jeune entrepreneur œuvrant dans l’entretien paysager. Les méandres de l’adolescence dans toute son authenticité, le goût de flirter avec l’interdit et l’univers particulier du passage vers l’âge adulte, tout cela orchestré autour d’une bande d’amis en quête de repères, confèrent à la réalisation assurée par Jean-Carl Boucher une atmosphère indicible. Ce film n’est pas sans nous rappeler la trilogie (1981, 1987 et 1991) de Ricardo Trogi qui en a fait sourire plus d’un, avec quelques passages au langage réservé aux 13 ans et +!

MON CIRQUE À MOI

Crédit photo: Les films Séville

La comédie dramatique réalisée par Myriam Bouchard nous emmène dans l’univers de Laura, jeune fille dont le père Bill (Patrick Huard) travaille comme clown, un métier pour le moins non conventionnel. Laura rêve de pouvoir intégrer une école privé alors que son père est tout sauf traditionnel et souhaiterait plutôt que sa fille emprunte les chemins les moins fréquentés pour faire l’apprentissage de la vie. Nomade de par sa profession, Bill entraîne sa fille dans ses aventures farfelues et inusités sur les routes de la province. C’est certainement un « feel good movie » qui vous fera sourire et vous émouvra. Cette oeuvre originale est en salle depuis le 14 août dernier.

Au cours du mois de septembre, on pourra aussi visionner quelques productions québécoises dont Juke Box, un documentaire sur le milieu du rock’n’ roll au milieu des années 50, ou encore Nadia Butterfly, le drame sportif d’une nageuse canadienne aux Jeux olympiques. Enfin, La déesse des mouches à feu, tiré du livre du même nom (Geneviève Pettersen), de la réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette, est certainement parmi les films les plus attendus de l’automne. Quoiqu’il en soit, c’est l’occasion de délaisser Netflix pour encourager le cinéma d’ici dans votre cinéma favori! Bon visionnement!

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page